Entre autres analyses que nous vous proposerons, il y aura, parfois, celle d’un secteur. C’est le cas aujourd’hui, avec un focus sur l’un des plus populaires d’entre eux : le secteur bancaire.

Ce secteur est toujours suivi de près par les investisseurs, car il est souvent témoin de la santé globale des marchés.

Or, si l’on applique cette théorie à notre analyse du jour, il sera fort intéressant de constater qu’on attend encore une belle jambe de baisse, avant une reprise majeure.

Mais, soyons pragmatiques, et entrons donc dans le vif du sujet…

Vers la fin d’une ABC depuis le sommet d’octobre 2009 ?

Source : www.traderforce.com

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus, les cours du secteur en question avaient naturellement subi de plein fouet la crise des subprimes et le marasme qui s’ensuivit entre les mois de mai 2007 et mars 2009. Cette chute vertigineuse, nous l’avons décomposée pour vous selon un décompte ma foi assez propre.

Dès lors, le rebond initié sur ce plus-bas de mars 2009 nous semble suffisamment sérieux pour que la phase de consolidation actuelle ne vienne pas remettre en cause l’hypothèse d’une nouvelle forte vague de hausse en son sein.

En effet, on constate, depuis le sommet d’octobre 2009, la formation d’une phase corrective traditionnelle en ABC dont la vague C serait en cours de formation.

Quelles perspectives, techniques et stratégiques ?

Côté indicateurs, un RSI faible, qui rode autour de sa zone de neutralité mais reste en territoire négatif.

Côté cours, une nouvelle vague de baisse reste initialement attendue. Il faudra pour ça réussir à enfoncer le palier de soutien majeur intermédiaire situé sur les 153 avant de voir de nouveaux plus-bas autour des 132 environ. Par la suite, et tant que le seuil clé des 121 n’est pas nettement enfoncé, une nouvelle jambe de hausse reste privilégiée en direction de la fameuse zone de résistance située sur les 245. Scénario à valider toutefois sur dépassement de la résistance des 185. Alternativement enfin, la cassure des 121 serait de fort mauvais augure pour le secteur bancaire en particulier, et donc pour les marchés en général, avec un retour à craindre sur la barrière des 100.

Côté stratégie, on ne peut plus, et vous le savez, jouer la baisse des valeurs bancaires. Aussi, mieux vaut s’en doute attendre sagement que cette fameuse vague C prenne fin. Par la suite, au moindre véritable signal de retournement, il sera alors fort bienvenu de se jeter sur des produits dérivés permettant de jouer cette reprise tout en décuplant les gains réalisés. Pour savoir comment, n’hésitez pas à nous rendre visite en cliquant ici.

A bon entendeur…

Marc Dagher