Il est parfois des sous-jacents qu’il est difficile mais néanmoins très intéressant de suivre.

Et le sous-jacent dont je parle aujourd’hui est ni plus ni moins le sous-jacent le plus traité dans le monde, à savoir la parité Euro/Dollar.

D’ailleurs, la difficulté génère l’intérêt dans le cas présent, puisqu’il s’agit en effet d’un sous-jacent corrélé à de nombreuses et diverses données macroéconomiques, dont les mouvements et les retournements peuvent ainsi parfois se faire très violemment.

Je n’entrerai volontairement pas ici dans toutes les polémiques inhérentes à la « Zone Euro » au sens large, ni dans des débats sur sa légitimité économique. Et je laisse également de côté les conséquences désormais intégrées dans les cours de la dégradation de la dette de nos amis Portugais.

Je m’attarderai, comme chaque fois, sur l’étude et l’analyse du graphique qui, vous le savez désormais, présente régulièrement des décomptes très intéressants.

Mais, regardez plutôt…

 

Un graphique de long terme particulièrement intéressant !

 

Avant d’entrer encore dans le détail d’un graphique de plus court terme, laissez-moi vous présenter à nouveau la situation d’un point de vue un peu plus panoramique avec ce graphique de moyen-long terme qui nous permettra d’avoir une vue d’ensemble, sur les dix dernières années, et donc de mieux comprendre la suite :

Source : www.traderforce.com

Que nous dit ce graphique ? Eh bien, que deux grands mouvements d’une tendance haussière ont été dessinés depuis le point bas d’octobre 2000 ; ces deux mouvements ont été noté « 1 ou A » et « 2 ou B ».

Ainsi, nous serions donc en plein cœur d’un nouveau large mouvement haussier qui s’appellera « 3 ou C » et qui devrait donc à nouveau mettre à mal le billet vert face à son homologue européen pour les mois, voire les années à venir !

On notera au passage en effet que le décompte elliottiste proposé est très propre, puisque le premier mouvement a bien lieu en cinq temps traditionnels (avec une vague II en triangle, une vague IV en flag ou « drapeau » et une vague III plus impulsive que les deux autres), d’octobre 2000 à juillet 2008, tandis que le second mouvement a pris place en trois temps classiques, notés ABC.

Maintenant, et nous le voyons très clairement à l’aide du large flag (drapeau) dessiné ci-dessus, la question est de savoir si la borne de résistance va finir par céder ou non. Question on ne peut plus d’actualité puisque nous sommes en plein test de ladite résistance, et que les cours semblent un peu s’essouffler malgré tout.

 

Un graphique de court terme toujours aussi éloquent

Source : www.traderforce.com

La question reste donc ici, comme on vient de le voir plus haut, de savoir si le point bas de juin 2010 était bel et bien l’amorce d’une très grande vague de hausse appelée « 3 ou C » ou si nous restons encore dans un large canal de consolidation en forme de drapeau ? Une chose est sûre, le verdict à cette question ne saurait plus beaucoup tarder.

 

Hypothèse capitale : triangle ou pas triangle ?

 

Le scénario haussier que nous privilégions pose l’hypothèse d’un triangle correctif en cours de formation. Ce triangle, nous l’avons annoté pour vous par les lettres « abcde » et une vague « e » encore en cours, mais sur sa fin proche.

Ainsi, nous sommes dans un timing assez serré puisque la franche cassure de la base inférieure de ce triangle hypothétique viendrait évidemment remettre en question notre pronostic et notre analyse.

 

Quel est notre pronostic technique ?

 

Du côté des indicateurs, nous n’aurons pas grand-chose à nous mettre sous la dent, avec en effet notamment un RSI très mitigé, voguant autour de sa zone de neutralité, et ne voulant manifestement pas se prononcer pour l’instant.

Du côté des cours, outre l’hypothèse précitée du fameux triangle, nous voyons tout de même bien que la dynamique haussière en place depuis un peu plus d’un an n’est pour le moment toujours pas remise en cause.

Par ailleurs et enfin, si l’on s’attarde en focus sur la phase haussière initiée en janvier dernier, on remarque que le fameux overlap des 1,3860 tient toujours la route.

Ainsi, tant que ce niveau clé n’est pas nettement enfoncé, une nouvelle vague de hausse reste attendue au sein du rally actuel, avec un objectif de projection majeur situé sur les 1,5475. Il faudra auparavant s’affranchir de la résistance psychologique intermédiaire des 1,5000.

Alternativement cependant, la cassure des 1,3860 conduirait au test du support inférieur situé sur l’overlap suivant sur les 1,3345.

 

Que faire en termes de gestion/stratégie ?

 

Pourquoi ne pas tenter de se mettre dès l’approche de la base inférieure du triangle long EUR et short USD. Pour ceux qui souhaitent tenter d’optimiser leur point d’entrée, viser peut-être les 1,4130 et rester en position tant que les 1,3860 restent intacts.

Par la suite, envisager une prise de bénéfices partiels sur la zone des 1,5000 (au cas où cette zone intermédiaire viendrait s’imposer, mais j’en doute) avant de solder sa ligne sur mon objectif majeur situé donc autour des 1,5475.

A bon entendeur…

Marc Dagher