Certes, après une journée comme celle-là, vous seriez en droit d’attendre un article plus généraliste, sur un sous-jacent plus large : idéalement, un indice. Naturellement.

Seulement, je sais d’abord que vous aurez suffisamment de papiers sur le thème de la chute actuelle pour ne pas en rajouter ; ensuite et surtout, je dois avouer ne pas savoir quoi vous dire ni penser de tout ça ! Car, soyons honnêtes, les marchés ne cessent de remettre en cause toutes les théories prédictives possibles et imaginables : fondamentaux, graphiques, indicateurs… plus rien ne semble fonctionner et l’anarchie totale perdure, mettant à mal le moindre intervenant, imprudent ou non !

Aussi, j’ai préféré m’intéresser au cas Carrefour, puisque la valeur a perdu plus de 45% de sa cotation depuis septembre dernier !

Cette statistique lui vaut d’être, sur cette période, la lanterne rouge du CAC. Or, et nous allons le voir tout de suite en image, les perspectives techniques de long terme ne sont pas prêtes de s’améliorer pour le numéro un français de la grande distribution.

Un graphique de long terme plutôt inquiétant !

Source : www.traderforce.com

Il suffit en effet d’un seul coup d’œil rapide sur ce graphique pour se rendre compte du biais négatif global, encore pour au moins quelques mois.

Explications : comment peut-on décortiquer ce graphique ?

D’abord, de façon nette et évidente, on voit bien la très forte phase haussière et empirique d’avant les années 2000 environ. Puis, depuis novembre 1999, on constate la très large phase de consolidation en place au sein d’un canal baissier. Phase qui n’est apparemment pas au bout de ses peines encore !

Les raisons de la poursuite baissière

Elles sont techniquement nombreuses.

– La première, assurément, l’importance de la chute actuelle qui est venue enfoncer tous les supports au point d’approcher déjà du point bas de mars 2009.

– La deuxième se trouve du côté des indicateurs, et du RSI plus précisément, qui vient de buter sur sa zone de neutralité, se retourne et reste mal orienté et en territoire négatif.

– La troisième réside dans la configuration même du graphique : forme de canal descendant ou, si l’on remet en cause l’hypothèse du canal, au moins une phase avec des sommets de plus en plus bas et des creux de plus en plus importants (facteurs caractéristiques d’une tendance baissière).

Quel est notre pronostic technique ?

Tant que la forte zone de résistance située autour des 30 euros n’est pas nettement dépassée, il faudra s’attendre à de nouveaux plus-bas avec deux objectifs majeurs en ligne de mire : d’abord, la forte projection en swing-move (soit 100% de la vague précédente) qui mène sur le seuil des 16 euros puis, en extension, une poursuite de la chute vers le support clé des 10 euros !

Alternativement cependant, le net passage au-dessus des 30 euros conduirait tout droit au test du prochain palier de résistance situé 10 euros plus haut, soit sur les 40 euros.

Que faire en termes de gestion/stratégie ?

Difficile d’attraper un couteau qui tombe, comme on dit….

Pourtant, il me semblerait encore judicieux de continuer de jouer la baisse de l’action Carrefour. Evidemment, des rebonds techniques intermédiaires devraient avoir lieu par moments, et ça sera sans doute l’occasion de trouver de bons points d’entrée.

Aussi, si vous souhaitez jouer cette baisse avec moi, et en profiter de façon très intéressante avec des produits à forts effets de levier, n’hésitez pas à nous rejoindre au sein de DT Turbo. Pour vous donner un exemple parlant, alors que le titre a perdu près de 20% sur une semaine, vous auriez pu bénéficier, en vous positionnant sur un turbo adapté, d’un gain de plus de 200% dans le même temps !

Qu’attendez-vous pour cliquer ici pour commencer ?

A bon entendeur…

Marc Dagher