Il est parfois des réussites qui font envie.

Il est parfois des entreprises qu’on aimerait simplement avoir créé nous-mêmes.

Il est enfin parfois des succès qui font office de référence absolue.

Le cas que j’ai choisi d’analyser pour vous aujourd’hui fait partie de ceux-là…

Mais, qui se cache donc derrière ce titre curieux ?

Ceux d’entre vous qui connaissent déjà mon sens de l’humour légendaire et mes jeux de mots délicieux l’ont compris.

Pour les autres, voici quelques indices (niveau débutant) :

– Je bosse sur mon Mac car je fais, notamment, pas mal de graphisme. Avec iTunes, je télécharge (légalement bien sûr) plein de musique pour mon iPod. Grâce à mon iPhone, j’ai des centaines d’applications qui me permettent, par exemple, d’être averti des radars sur la route, ou de retrouver le titre et l’interprète d’une chanson que j’écoute n’importe où. Enfin, plus besoin de me balader avec une valise de bouquins sur moi si j’aime lire, grâce à mon nouvel iPad, j’ai une véritable bibliothèque ambulante sur moi…

Oui. En effet, là, plus vraiment besoin de révéler le nom de cette illustre et brillante entreprise que vous avez désormais tous deviné : j’ai nommé l’Apple, de Steve Jobs.

Comme à mon habitude, je passerai volontairement ici les détails fondamentaux ou macroéconomiques inhérents à la fameuse marque à la pomme pour m’attarder sur ce qui m’intéresse encore et toujours : les graphiques.

 

Une tendance de fond qui parle d’elle-même !

 


Source : www.traderforce.com

Un graphique de long terme en effet éloquent, qui nous montre la solidité et la fiabilité d’une telle valeur sur la durée.

Dans le décompte très propre que nous envisageons depuis le point bas de juillet 1997 tout porte à croire que nous soyons dans la grande vague V d’un mouvement de hausse globale initié il y a donc 14 ans exactement.

Evidemment, la question dans ce genre de cas de figure pour tout elliottiste qui se respecte est de savoir où précisément en sommes-nous dans cette fameuse dernière vague justement ? Pour ce faire, et lorsque nous sommes comme ici « sans filet » par rapport à d’éventuels retracements possibles (car sur des plus-hauts historiques), il n’y a qu’un moyen encore pertinent : les calculs d’objectifs de vague V par projections.

 

Parenthèse utile : calcul des objectifs théoriques d’une vague V

 

Vous le savez désormais, la théorie elliottiste indique que les mouvements en tendance s’effectuent la plupart du temps en cinq vagues.

Aussi, il existe des règles de projection qui permettent de calculer des objectifs pour la fin de la cinquième vague, une fois les quatre premières terminées. Ces règles se basent encore sur les fameux ratios de Fibonacci.

On peut donc déterminer six objectifs théoriques en reportant, au commencement de la vague IV, les projections de : 61,8% ou 100% des vagues I ou III et 38,2% ou 61,8% de l’ensemble « vague I + vague III ».

Il faut cependant ne pas oublier de tenir compte dans ces calculs d’une règle capitale de cette théorie elliottiste qui dit que la vague 3 ne doit jamais être la plus courte en amplitude. Ce qui est le cas ici pour notre exemple sur Apple.

Un sérieux potentiel de hausse immédiat !


Source : www.traderforce.com

Comme on le voit ici aisément, la récente sortie d’une figure de consolidation en forme de flag (« drapeau » en VF) appelle à un scénario immédiat nettement haussier, puisque ce type de figure est une figure dite « de continuation » justement. Ce qui signifie qu’on peut théoriquement reporter à sa sortie des mouvements d’amplitudes proportionnelles à celles qui la précédaient.

Avec ce type de considération et celui expliqué dans le paragraphe pédagogique précédent, nous pouvons donc obtenir des objectifs assez précis…

Quel est donc notre pronostic technique ?

La sortie récente du flag de consolidation avec le test de retour en pullback sur la borne supérieure plaide donc pour un scénario de hausse immédiate.

Aussi, tant que la forte zone de support en overlap située autour des 270$ n’est pas nettement enfoncée, on pourra légitimement espérer un élan vers de nouveaux records historiques.

  • Le premier objectif de projection se situe donc autour des 670$. Ce niveau correspondant en effet à la projection classique de 61,8% de la vague III reportée en vague IV.
  • Le second objectif de projection si situera lui autour des 930$. Cet autre niveau correspondant cette fois à la projection classique de 100% de la vague I reportée en vague IV.

Alternativement cependant, le net passage au-dessous des 270$ pourrait conduire tout droit au test du prochain fort niveau d’overlap situé autour du seuil des 200$.

 

Que faire en termes de gestion/stratégie ?

 

Evidemment, se positionner à l’achat sur le titre Apple semble encore aujourd’hui être une stratégie évidente pour gagner de l’argent !

Pour ce faire, vous pouvez passer par différentes formes d’investissement, selon votre banque et/ou broker : acheter l’action en cash, jouer un certificat ou, pour les plus avertis, tenter l’effet de levier via un CFD.

A bon entendeur…

Marc Dagher