Fin 2010, je vous proposais une analyse sur les cours de cette matière première ma foi plutôt intéressante. Aussi, je ne reviendrai volontairement pas dans ce nouvel article sur la partie fondamentale qui tourne autour du métal rouge, et je vous invite donc à lire pour ce faire mon précédent billet en cliquant ici.

Vous constaterez alors que cette analyse s’est avérée pertinente, et, en vous plongeant avec moi dans ce nouvel édito, vous verrez que les cours semblent être sur le point de trancher pour la voie positive maintenant que la croisée des chemins (dont je vous parlais alors) est bel et bien arrivée.

C’est en effet ici au regard d’une sortie récente de consolidation et de la physionomie globale de la hausse actuelle que nous jouons ce scénario optimiste.

Mais, regardez plutôt…

Un potentiel de hausse encore non épuisé.


Source : www.traderforce.com

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus, les cours sont, depuis décembre 2008, dans une nouvelle forte impulsion haussière et ne semblent pas souffrir d’un quelconque ralentissement.

Par ailleurs, on constate qu’un décompte propre et évident indique la formation de quatre vagues, plaidant ainsi très largement pour l’hypothèse haussière, puisqu’il devrait en effet manquer au moins (voir plus loin) une vague de hausse au sein de ce mouvement ascendant.

Toutes les raisons de jouer la hausse

· Côté indicateurs, un RSI hebdomadaire qui se maintient très bien en territoire positif, taquinant par moment sa zone de neutralité sans jamais véritablement l’enfoncer et ce, depuis la validation de sa divergence haussière de début 2009.
· Côté cours, d’abord, et comme nous l’avons vu précédemment, un décompte très propre, avec une première vague très impulsive, nette et sans appel, suivie d’une deuxième vague en ABC traditionnelle (expanded pour être précis) ; la troisième vague est également propre, et le fait qu’elle soit plus courte implique une cinquième vague réduite, ou alors une extension par la suite (que les initiés appellent du « I/II, 1/2 ». Enfin, une quatrième vague en flag (« drapeau ») dont les cours viennent justement de sortir à la hausse !
· Côté cours, ensuite, le fait d’avoir atteint de nouveaux records historiques annule évidemment la crainte d’un quelconque double top qui viendrait de ce fait contenir les pressions acheteuses sur les cours du métal rouge.
· Côté cours, enfin, une vision de plus long terme montre que le point bas de décembre 2008 viendrait terminer une très large phase de consolidation en trois temps classiques qui aurait été initiée en mai 2006, et que l’on a annotée pour vous sur notre schéma par une grande ABC encadrée.

Autant de signaux techniques qui viennent donc corroborer notre hypothèse haussière immédiate sur les cours du cuivre.

Pronostic et niveaux à surveiller

Avec notre fort postulat haussier, voici les niveaux importants à prendre en considération : tant que le seuil de soutien majeur en overlap clé situé sur les 8 785 $ n’est pas nettement enfoncé, une poursuite de l’élan haussier vers le premier objectif de projection classique de Fibonacci de 100% de la vague 3 reportée en vague 4 est attendu vers les 14 215 $.

Par la suite, si ce niveau venait à être dépassé, il faudra alors viser la prochaine cible située autour des 17 495 $ et correspondant cette fois à la projection de 100% de la vague 1 reportée en vague 2.

Alternativement cependant, le net enfoncement des 8 785 $ remettrait en cause l’immédiate hypothèse haussière et pourrait conduire à une plus ample correction en direction du palier de support situé sur les 6 400 $.

Et en termes de stratégie ?

Je ne suis pas spécialiste de la spéculation sur matières premières. Et, même si l’exemple analysé ci-dessus n’a rien de moralement incorrect, je laisse la possibilité à ceux qui le souhaitent de jeter un œil sur d’éventuels certificats, ou autres CFD qui devraient permettre de profiter de cette hausse attendue.

A bon entendeur…

Marc Dagher