Certes, après la très forte chute de ces dernières semaines, ce scénario pourrait sembler improbable. Et à l’heure où les indices rebondissent, où l’on parle de la bulle des métaux précieux et où une très vive incertitude continue de planer au-dessus de nos pauvres têtes d’investisseurs, prendre ce pari pourrait paraître audacieux, sinon risqué.

Pourtant, c’est à la faveur de nombreuses considérations techniques positives que me vient cette pensée que je voulais partager ici avec vous.

Aussi, inutile de se perdre en conjectures, vous savez que ça n’est résolument pas mon genre. Ou alors, de tempes en temps seulement.

Laissons donc dès maintenant la place aux image…

Un graphique paradoxal !

Source : www.traderforce.com

Nous le savons, les cours de l’or ne cessent de s’apprécier de façon fulgurante depuis les années 2000, moment où, en parallèle, le marché des indices/actions a entamé sa longue et pénible phase de consolidation de long terme.

Or, et sans mauvais jeu de mots, le métal précieux vient de très sérieusement subir un revers avec une chute de plus de 20% en quelques jours ! On peut alors se demander, et cette fois avec un mauvais jeu de mots, si ce n’est pas simplement… le revers de la médaille ?

En effet, et moins laconiquement, malgré la forte intensité de la chute, il se pourrait que l’or nous surprenne encore en repartant tout droit vers de nouveaux records historiques.

Voici en tout cas les raisons techniques qui nous poussent aujourd’hui à envisager un tel scénario, au demeurant très improbable pour la plupart d’entre nous…

Les facteurs qui plaident pour la hausse

Ils sont au nombre de quatre :

1. Avant tout et surtout, la très forte oblique de support ascendante en place depuis avril 2009 a fort bien tenu le choc de la récente dégringolade, puisque les cours sont venus rebondir dessus très précisément.

2. Quasi mêlée à cette oblique, on notera la moyenne mobile à 40 semaines nettement ascendante qui a elle aussi contenu les grosses pressions vendeuses.

3. Du côté des autres indicateurs techniques, on remarquera comment le RSI hebdomadaire vient sans cesse rebondir sur sa zone de neutralité à 50% qui, elle encore, a su tenir tête face à la chute.

4. Si l’on considère légitimement que l’intensité de la baisse indique que nous sommes en train de corriger le mouvement haussier initié en octobre 2008, nous avons alors testé le premier ratio de Fibonacci à 23,6%.

Je vous concède que tout ça reste malgré tout un peu léger au regard de l’amplitude de la baisse actuelle mais c’est tout de même intéressant de le noter, et d’imaginer que nous pourrions d’ores et déjà être en train de repartir vers de nouveaux records historiques sur les cours de l’once d’or. Verdict très prochainement.

Niveaux clés et pronostic

Ainsi, tant que le palier de support majeur des 1 500 $ n’est pas nettement enfoncé, on pourrait voir les cours repartir vers notre précédent objectif situé sur les 2 200 $ l’once. Scénario à confirmer toutefois en dépassant les 1 760 $ avec une résistance intermédiaire significative sur les 1 995 $.

Alternativement cependant, le passage sous les 1 500 $ remettrait totalement en cause notre scénario optimiste et une correction bien plus importante devrait alors prendre place avec un premier objectif sur le seuil des 1 230 $.

Stratégiquement, comment faire ?

De très nombreux moyens sont mis à dispositions des investisseurs qui désirent profiter des fluctuations des cours de l’or : mandats, certificats, warrants, CFD, etc.

Pour ma part, et vous le savez sans aucun doute, je travaille via des turbos et l’or reste l’un des sous-jacents les plus en vogue sur ce type de produit : tous les émetteurs en ont et on trouve ainsi des barrières tous les 20 $, ce qui donne une palette de choix en effets de levier extrêmement intéressante.

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations sur l’or (entre autres sous-jacents) et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

Marc Dagher

www.daghertrading.com