Souvenez-vous, il y a un peu moins d’un mois j’écrivais un billet sur l’or en suggérant de revenir dessus à l’achat. Ce billet, vous pouvez le retrouver en cliquant tout simplement ici. Et grand bien m’en aura donc pris.

Maintenant, je m’attaque, tout comme mon confrère Claude Mathy récemment, au petit cousin du métal jaune, à savoir l’argent, ou « silver » en VO. En effet, ces deux sous-jacents sont bien souvent et naturellement corrélés mais ça ne veut pas dire qu’ils vont forcément toujours évoluer en même temps dans le même sens.

Mais, regardons tout de même ce que nous réserve le graphique de l’argent…

Fin de consolidation ?

Ce qu’on constate très nettement et tout de suite sur ce graphique éloquent, c’est que nous sommes, depuis avril 2011, dans une large phase de consolidation de la forte vague de hausse précédente qui avait été initiée sur le point bas d’octobre 2008.

Il nous semble donc bon d’étudier cette phase et, tout en l’analysant, de déterminer les facteurs techniques qui nous poussent à croire qu’elle va donner suite à un nouvel élan haussier conséquent…

Les facteurs qui plaident pour une reprise haussière

•    Tout d’abord, et on le voit bien sur notre graphique, la phase de consolidation en question est venue trouver un très fort seuil de support autour des 26,30 $. Seuil qui a bien contenu les pressions vendeuses durant les mois de février, septembre puis décembre de l’année dernière.

•    Ensuite, du côté des indicateurs journaliers, on voit que le RSI a bien rebondi sur sa zone de survente à 30% tout en s’affranchissant par la suite d’une oblique de résistance en place depuis le début de la correction.

•    Enfin, on remarque que les cours du silver viennent aux aussi de dépasser une première forte oblique de résistance et se dirigent insensiblement vers la suivante, qui ne devrait pas tenir bien longtemps.

Quels sont donc les niveaux à surveiller ?

Après une poursuite de la hausse actuelle vers les 35 $ et sans écarter un léger repli largement possible vers les 30 $ par la suite, une nette reprise haussière devrait avoir lieu avec, après le dépassement de la forte zone de résistance intermédiaire située autour du palier des 50 $, un premier objectif de projection vers les 56,50 $. Ce scénario restera donc valable tant que le fameux seuil de soutien majeur des 26,30 $ ne sera pas enfoncé.

Alternativement cependant, le passage sous ce point pivot des 26,30 $ engendrerait une erreur de timing avec une poursuite de la consolidation finalement envisageable vers les 21 $. Seul le passage sous ce palier remettrait totalement en cause notre scénario optimiste et une correction bien plus importante devrait alors prendre place.

Stratégiquement, comment faire ?

De très nombreux moyens sont mis à dispositions des investisseurs qui désirent profiter des fluctuations des cours de l’or : mandats, certificats, warrants, CFD, etc.

Pour ma part, et vous le savez sans aucun doute, je travaille via des turbos et l’argent, comme son grand frère, est un des sous-jacents les plus en vogue sur ce type de produit : de nombreux émetteurs en ont et proposent donc une palette de barrières différentes qui permet le choix d’une stratégie adaptée intéressante.

Voici d’ailleurs à ce sujet le tableau de performance de notre formule upgrade 1 spéciale « Matières Premières et Devises » qui, comme vous le constaterez, s’annonce pour le moment plutôt très bien partie :

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations sur l’argent (entre autres sous-jacents) et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

Marc Dagher
www.daghertrading.com