Certains ont tendance à l’oublier, le premier métier du géant Bouygues n’est bien évidemment pas dans les télécoms mais bien dans la construction et le bâtiment. D’ailleurs, comme nous l’apprend CercleFinance.com : « VSL, filiale de Bouygues Construction spécialisée dans les systèmes de précontrainte, a terminé l’installation des haubans du plus haut pont à haubans du monde.

Situé à Baluarte, au Mexique, le pont traverse un profond canyon et culmine à près de 403 mètres, ce qui permettrait de faire passer la tour Eiffel en dessous. De plus, sa travée centrale, d’une longueur de 520 mètres, constitue la plus longue travée haubanée du continent américain. VSL fait ainsi partie du groupement choisi par le Ministère des Communications et des Transports du Mexique pour réaliser cet ouvrage. La société a conçu, fourni et monté les lanceurs pour installer la travée centrale, et a réalisé l’installation des haubans, la précontrainte des piliers et du tablier du pont. Plus d’une centaine de collaborateurs de VSL ont participé à la construction de cet ouvrage en période de pointe. Les travaux, qui ont duré 40 mois, se terminent actuellement. »

Je vous invite ici à relire ma précédente analyse du titre, analyse qui date d’octobre 2010 et qui s’est avérée tout à fait pertinente comme vous le constaterez en cliquant ici.

Mais, pour l’heure, voyons un peu pourquoi nous restons techniquement pessimistes sur l’avenir du groupe de Martin Bouygues…

 

Un graphique toujours baissier sur le LT

On voit en effet ici que depuis la fin du rebond en avril 2010, la tendance baissière semble avoir repris ses droits. Certes, les cours n’ont pas encore vu de nouveaux plus-bas depuis février 2009 mais la violence de la correction plaide pour une poursuite négative des événements.

Ainsi, entre mai et août 2011, les cours ont subi une très forte chute, nette et sans bavure, allant jusqu’à perdre près de 40% de leur prix !

Suite à cette dégringolade, un imposant rebond technique a pris place sous forme traditionnelle, en ABC, voyant les cours se ressaisir jusqu’à plus de 28€ tout de même. Cependant, cette reprise alors encourageante a vu ses espoirs anéantis depuis par une nouvelle forte vague de baisse qui vient d’enfoncer les derniers ratios de retracement de Fibonacci envisageables. Plaidant ainsi très vivement pour notre hypothèse de baisse plus conséquente, malgré la reprise poussive entamée depuis, sous forme de drapeau haussier. Drapeau qui, soit dit en passant, est une figure de continuation.

Par ailleurs, les cours viennent de se heurter à une forte oblique de résistance baissière en place depuis le sommet de mai 2011. Oblique qui pourrait bien servir d’étau.

Enfin, du côté des indicateurs, le RSI journalier reste hésitant et se réoriente à la baisse aux alentours de sa zone de neutralité.

Quel est donc notre pronostic ?

Sans écarter encore quelques hésitations et tant que la forte zone de résistance située sur le ratio de retracement de Fibonacci des 26,20€ n’est pas nettement dépassée, une nouvelle vague de baisse est attendue en direction des objectifs correspondant aux plus-bas d’août 2011 et février 2009, respectivement donc autour des 21€ puis 19€. Scénario à confirmer toutefois en enfonçant le support intermédiaire situé sur la borne inférieure du drapeau en question, soit vers les 23,30€ aujourd’hui.

Alternativement cependant, le net passage au-dessus des 26,20€ conduirait tout droit au test du prochain fort niveau d’overlap situé autour des 29,30€. Seul le franchissement de ce dernier niveau remettrait en cause l’hypothèse de la poursuite de la tendance baissière de fond.

Que faire en termes de gestion/stratégie ?

Dois-je encore vous l’apprendre ?

Il existe en effet un produit permettant de profiter de la baisse comme de la hausse de certains sous-jacents. Ce produit n’est autre que le turbo, produit à effet de levier sur lequel je me suis spécialisé.

Voici d’ailleurs le bilan provisoire de notre formule Classic sur ce début d’exercice 2012, formule sur laquelle nous avons pris hier même un turbo Put Bouygues justement :

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

Marc Dagher

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com