Après plusieurs journées consécutives de gains portés par d’éventuelles interventions de la Zone Euro, il serait envisageable que le CAC 40 corrige. Depuis début août, l’indice a pris près de 250 points et plus de 500 points depuis début juin ! Cependant, le calendrier diplomatique de la semaine est chargé et peut laisser planer le doute.

La rentrée débute pour la grande majorité des dirigeants de la Zone Euro.

Ce jeudi, Angela Merkel et François Hollande seront amenés à se rencontrer pour le dossier syrien mais également pour faire le point sur le dernier sommet européen du mois de juin.

D’autre part, les élections aux Pays-Bas se déroulent en ce moment autours des sujets économiques. Emile Roemer, leader du parti de Gauche et favori dans les sondages, a vivement critiqué la politique européenne quant à la rigueur budgétaire à devoir adopter pour les pays membres.

Enfin, la pression entre Athènes et Berlin est montée d’un cran. Wolfgang Schauble, ministre des finances allemandes et Jean-Claude Juncker, président de l’Euro-Groupe déclarent, en réponse à une extension de 2 ans du programme d’aide demandé par Antonis Samaras, que la Grèce ne devrait pas compter sur un nouveau plan d’aide. Ces propos font suite à l’annonce de Jean-Claude Juncker qui affirmait la semaine dernière qu’une sortie de la Grèce était « gérable » mais pas « souhaitable ».

Désormais, il se peut aussi que d’autres éléments inattendus viennent jouer les trouble-fête ; par exemple, une dégradation par Fitch, Moody’s ou Standard & Poors de la Dette Souveraine, ou encore une annonce de la BCE qui serait contrevenante.

Cependant, tout relai macroéconomique majeur, devrait intervenir plus probablement en septembre. La véritable attente du marché pour cette rentrée est la réponse des gouvernements sur leurs plans de redressement en échange de l’aide de la BCE.

Mais, regardez plutôt le graphique évocateur que je vous ai préparé, ça sera sans doute bien plus simple à appréhender comme ça…

 

Dans les starting-blocks ?!

Pour un observateur aguerri, c’est une image qui se passerait presque de commentaires. Mais puisqu’il vaut toujours mieux détailler, voici le parallèle qui me paraît intéressant sur ce graphique :

  • Premier cercle bleuté :

Après une très forte chute entre les mois d’avril et mai 2010, les cours sont entrés petit à petit dans un long et pénible canal lancinant légèrement ascendant, alternant les vagues de hausse parfois poussives mais franches avec des vagues de baisse souvent violentes et nettes.

Aussi, afin que vous puissiez aisément visualiser le parallèle que je vous propose, j’ai repassé pour vous les divers mouvements en question en leur attribuant à chaque fois une couleur différente, que vous retrouverez donc à l’identique dans le cercle suivant : la forte baisse qui précède l’entrée dans le canal en gris foncé, puis les vagues de hausse et baisse alternées en orange, violet, marron, rose puis noir.

  • Second cercle bleuté :

Après une très forte chute entre les mois de juillet et septembre 2011, les cours sont à nouveau entrés dans ce qui pourrait devenir un long et pénible canal lancinant légèrement ascendant, alternant les vagues de hausse plutôt poussive avec des vagues de baisse plus franches et marquées.

On notera comment les vagues s’alternent là encore d’une façon étrangement similaire, comme l’indique le code couleur que j’ai choisi pour vous ci-dessus, avec ici la hausse potentielle actuelle en noir matérialisée par la flèche et le point d’interrogation qui l’accompagne.

Evidemment, si ce parallèle devait conduire à la conclusion d’un scénario à venir identique, il faudra alors à nouveau remettre à plus tard la très forte phase de baisse que nous continuons de craindre.

 

Niveaux à surveiller pour baliser le terrain

Cette fois, c’est techniquement assez « simple » : si les cours dépassent nettement la zone de résistance majeure désormais en ligne de mire sur le seuil des 3600 points, alors cette hypothèse de canal ascendant lancinant pourra rester tout à fait valide. On visera alors une extension jusqu’à la borne supérieure dudit canal située aujourd’hui autour des 3845 points.

Alternativement en revanche, la franche cassure du seuil des 3275 remettrait totalement en question ce scénario, et de nouveaux plus-bas seraient alors à craindre pour de nombreuses semaines, dans un premier temps, avec un retour initial sur le palier de support des 2965 points.

Et en termes de stratégies : comment s’en sortir ?

Entre les deux niveaux précités, sans doute mieux vaut rester prudents et observateurs.

Cependant, sur le dépassement des 3600 (via des turbos Call) ou sur enfoncement des 3275 (via des turbos Put), il faudra alors profiter du potentiel à venir, qu’il soit donc à la hausse ou à la baisse.

Comment ?

Il existe de nombreux moyens de jouer la hausse comme la baisse en Bourse. Je vous le répète régulièrement ici. Celui sur lequel je me suis spécialisé se porte encore une fois à merveille, et j’en profite donc pour vous présenter le tableau de performance de notre formule spéciale 100%CAC sur notre service DT Turbo :

Un tableau qui se passe de commentaires !

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

 Sachez enfin que nous allons faire une offre de rentrée de 30% de réduction pour tout nouvel abonné inscrit à partir de maintenant et avant le 30 septembre 2012 à minuit. 

ð Cette offre est bien évidemment valable pour toute personne souhaitant se réabonner, quand bien même la date d’échéance de son abonnement arriverait après le 30 septembre 2012. Il faudra pour cela nous le faire savoir par mail.

 

A bon entendeur…

Marc Dagher

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com