Nous avions donc finalement bel et bien raison d’anticiper une nouvelle hausse du métal précieux et de jouer la sortie du triangle dans nos dernières analyses.

Suite aux derniers ralentissements de la demande du métal jaune, la rentrée promet d’être intéressante sur l’impact des cours en raison des orientations des banques centrales, des décisions politiques de la zone Euro, ainsi que des annonces attendues de la FED ce jour ; Ben Bernanke doit en effet statuer sur un assouplissement ou non de la politique monétaire et sur le redressement éventuel des taux d’intérêts à 16 heures, heure où nous publions cet article.

En raison de ces annonces, l’Or déterminera sa direction suivant plusieurs facteurs :

•          L’offre sera impactée par les chiffres de la production chinoise, australienne et américaine ; celle-ci représente en totalité un peu moins de la moitié de la demande globale.

•          La demande sera elle impactée par les besoins des banques centrales afin de se prémunir contre la volatilité des devises et des obligations d’états.

•          Enfin, la ruée éventuelle des investisseurs sur le métal en cas de nouvelle panique sur les Dettes souveraines européennes ou américaine pour se couvrir d’un cas de crise majeur, en d’autres termes, utiliser l’Or comme valeur refuge.

En effet, l’Or peut parfois refléter la crainte des investisseurs ; il est souvent pris en considération comme une monnaie sans vraiment en être une.

En outre, de plus en plus de certificats et de trackers indexés sur l’Or reprennent des couleurs et les volumes s’intensifient en attente des décisions à venir.

Maintenant, quoi de plus brillant et de plus parlant qu’une image pour en savoir plus ?

 

 

Sortie de triangle !

 

 

Nous voyons donc d’un seul coup d’œil en effet que l’Or présente désormais de belles perspectives haussières. Mais décortiquons plutôt ce premier graphique…

On voit d’abord très bien que le métal précieux a initié un nouveau très fort mouvement haussier fin 2008. Mouvement qui a naturellement fini par laisser place à une phase de consolidation, marquant ainsi une pause légitime dans son élan.

Et que voit-on donc sur ce graphique, en dehors du RSI qui est en plein test de sa zone de sur-achat après avoir testé sa zone de survente ?

Que les cours de l’Or pourraient en effet fort bien avoir dessiné une phase de consolidation classique dite « en triangle » (noté sur mon schéma « abcde »), avec une base nette et sans bavure et des vagues « a », « c » et « e » en triple bottom.

Une telle hypothèse impliquerait donc un scénario extrêmement positif pour les semaines, voire les mois à venir…

Mais comme je tenais à entrer un peu plus dans le détail, voici un léger zoom sur ledit triangle qui vous permettra d’en comprendre davantage :

Ainsi, sur ce nouveau graphique, on distingue nettement mieux les 5 vagues de notre triangle mais on constate également que la dernière vague aurait pris place au sein d’un étroit canal descendant.

La cassure franche de la borne supérieure dudit canal suivie de la sortie haussière d’un autre petit triangle (en gris sur le graphique) est également un signal d’achat intéressant, qui vient corroborer notre point de vue global sur le métal doré.

Enfin, le cercle bleuté montre que les cours sont bel et bien en train de s’affranchir de la base supérieure du fameux triangle en question (en bleu foncé sur le graphique), ce qui plaide une fois de plus pour notre scénario haussier.

 

 

Quels sont donc les niveaux à surveiller ?

 

Sans écarter une légère poursuite du repli actuel possible vers le pullback des 1 625 $ (soit la base supérieure du dernier petit triangle) et tant que les 1 600 $ ne sont pas enfoncés, une poursuite de la reprise haussière devrait avoir lieu avec une première cible située sur les plus-hauts des vagues « b » et « d » autour de 1 790 $. Une fois ce niveau dépassé (et il le sera sans doute), nous pourrons commencer par viser un retour sur le dernier record autour des 1 910 $ dans un premier temps, en amont de l’objectif psychologique des 2 000 $ l’once.

Alternativement cependant, le net passage sous les 1 600 $ invaliderait notre hypothèse et engendrerait donc une poursuite de la phase de consolidation avec un énième test probable du palier majeur des 1 520 $. Si ce niveau venait à céder, il faudra alors s’attendre à une dégradation plus sérieuse en direction des 1 430 $ l’once. Seul le passage sous ce palier remettrait en cause la tendance haussière de fond.

 

 

Stratégiquement, comment faire ?

De très nombreux moyens sont mis à dispositions des investisseurs qui désirent profiter des fluctuations des cours de l’or ou de l’argent : mandats, certificats, warrants, CFD, etc.

Pour ma part, et vous le savez sans aucun doute, je travaille via des turbos et l’Or reste l’un des sous-jacents les plus en vogue sur ce type de produit : tous les émetteurs en ont et on trouve ainsi des barrières tous les 20 $, ce qui donne une palette de choix en effets de levier extrêmement intéressante.

Voici d’ailleurs à ce sujet le tableau de performance de notre formule Upgrade 1 spéciale « Matières Premières et Devises » :

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations sur l’Or (entre autres sous-jacents) et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

 

 

Marc Dagher

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com