Avant-propos :

Pour ceux qui le souhaitent, vous pourrez venir me rencontrer sur le Salon du Trading qui a lieu ces vendredi et samedi prochains, à l’Espace Champerret à Paris. J’y animerai les duels de trading et je présenterai deux conférences sur les thèmes suivants : « Tradez les figures de continuation » vendredi 21 à 16h00 et « Stratégie de trading via les overlaps » samedi 22 à 18h30.

(…)

L’Oréal démarre le second semestre en fanfare. Au premier semestre, le leader mondial des cosmétiques a dégagé un résultat d’exploitation en hausse de 11,4 %, à 1,9 milliard d’euros, pour un chiffre d’affaires de 11,2 milliards, en croissance de 10,5 % en tenant compte de l’évolution favorable des taux de change et des acquisitions récentes de Clarisonic et Cadum.

Avec une croissance organique de son chiffre d’affaires de 6 % au premier semestre, L’Oréal enregistre également sa deuxième meilleure performance commerciale depuis 2007. Dans ces conditions, le ralentissement de la croissance des ventes entre le premier (+ 7,1 %) et second trimestre (+ 5,3 %) ne semble pas trop inquiéter ses dirigeants.

De plus, L’Oréal organise son entrée en Inde et fait face à des difficultés sur les moyens de distributions et de consommations inhérentes à ce pays ; le géant des cosmétiques multiplie les petits formats pour être présent dans plus de 1,5 million de points de vente traditionnels dans le pays.

Cependant, septembre ne s’annonce pas être un bon mois pour la société de cosmétiques. Le titre L’Oréal  a subi une correction suite à des accusations de publicité mensongères aux États-Unis concernant la marque Lancôme. Cet épisode un peu douloureux pour la société ne devrait pourtant pas remettre en cause la tendance de fond de plus long terme.

Maintenant, et parce que vous le valez bien, laissons place à l’image…

 

Vers de nouveaux records historiques ?

Que voyons-nous donc sur ce graphique de long terme des cours du titre L’Oréal ?

Tout d’abord, nous voyons comment les cours sont entrés, en novembre 2000 et après une longue phase de hausse nette et sans bavure, dans une toute aussi longue phase de temporisation quasi plane, qui a pris place au sein d’un canal horizontal.

Les cours se sont alors trouvés enfermés environ entre les seuils des 45 € et des 90 €, alternant des mouvements haussiers et baissiers poussifs, sans jamais marquer de réelles tendances.Ce n’est donc que récemment, vers le moi de mai dernier, que la valeur est venue nettement s’affranchir de cette borne de résistance majeure à 90 €, plaidant ainsi pour l’hypothèse d’un scénario très positif immédiat.

Quels sont donc les niveaux à surveiller ?

Sans écarter un léger repli initial possible limité par les fameux 90 € et tant que le support clé des 84 € n’est pas enfoncé, une poursuite de la reprise haussière devrait avoir lieu avec une première cible située autour des 130 €, soit le swing-move (projection à 100%) du précédent mouvement haussier. Si ce niveau venait à être dépassé, la prochaine cible se trouverait en extension vers le palier des 150 €.

Alternativement cependant, le net passage sous les 84 € invaliderait notre hypothèse et engendrerait donc une poursuite de la large phase de consolidation avec un retour à prévoir sur le seuil de support des 67 €. Si ce niveau venait à céder, il faudra alors s’attendre à une dégradation plus sérieuse en direction des fameux 45 €. Seul le passage sous ce palier remettrait en cause la tendance haussière de fond.

 

Stratégiquement, comment faire ?

De très nombreux moyens sont mis à dispositions des investisseurs qui désirent profiter des fluctuations des cours des valeurs du CAC : mandats, certificats, warrants, CFD, etc.

Il existe en tout cas de nombreux turbos sur la valeur L’Oréal.

Voici d’ailleurs à ce sujet le tableau de performance de notre formule « Classic » dans laquelle vous pourrez trouver parfois des conseils sur un turbo L’Oréal, dont un récent turbo Call sur lequel nous venons de nous positionner.

Formule qui, soit dit en passant, affiche d’excellentes performances sur ce nouvel exercice 2012 comme vous pouvez le constater :

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations sur les actions du CAC 40 (entre autres sous-jacents) et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

 

Marc Dagher

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com