Si j’aime souvent me méfier des consensus directionnels, j’aime davantage encore me fier à la clarté de certains de mes graphiques. Aussi, lorsque le consensus va dans le même sens que la clarté de mes graphiques, je me dois de faire un choix qui ne me paraît, pour une fois, pas si cornélien que ça…

Maintenant que les élections américaines sont passées, que les plus grandes entreprises ont publié leurs résultats, que les chiffres du chômage sont passés, que FED et BCE se
sont plus ou moins prononcées, et que la tension règne toujours dans la Zone Euro, nous pouvons nous prononcer à nouveau pour ce risque baissier qui nous préoccupe depuis un moment. Seul l’éventuel et traditionnel « rally de fin d’année » peut encore prendre ses droits mais – et nous l’avons constaté l’année dernière – il n’ira pas casser trois pattes à un canard, si vous me passez l’expression.

Et comme notre discipline se complait tout autant dans le poids des mots que dans le choc des photos, voici la suite en images… éloquentes !

Un trio majeur américain en proie à de fortes résistances

Vous le savez désormais, certaines images pourraient presque se passer de commentaires. Aussi, je laisse vos yeux aguerris se faire leur propre idée en parcourant les trois graphiques suivants :

• Une cassure de wedge (ou « biseau ») sur le Dow Jones :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• Une forte résistance sur la borne supérieure d’un canal LT pour le Nasdaq 100 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• La combinaison des deux sur le S&P 500 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que voit-on assez aisément sur l’ensemble de ces trois graphiques ?

Eh bien, que chacun de ces indices majeurs semble être confronté à de fortes zones de résistance : un wedge (ou « biseau ») pour le Dow Jones, la borne supérieure d’un large
canal de long terme pour le Nasdaq (doublé même d’une divergence baissière validée sur le RSI) et, enfin, une combinaison de ces deux facteurs importants sur le S&P500, qui reste tout de même l’indice le plus représentatif du pays de l’Oncle Sam.

Sur ce dernier, voici notre pronostic et les niveaux à surveiller : tant que le point de pivot sécuritaire situé autour des 1445 points n’est pas nettement dépassé, une forte vague de baisse sera privilégiée en direction du seuil clé des 1300 points, voire jusqu’à l’overlap des 1215 points en extension.

Alternativement cependant, le passage au-dessus des 1445 points conduira à un nouveau test de la zone de résistance majeure située vers les 1555 points – niveau qui avait déjà contenu les velléités haussières sur les sommets historiques de mars 2000 puis d’octobre 2007.

Après cette petite digression de circonstance sur le trio étalon d’outre-Atlantique, sur lequel je rejoins au passage l’avis de mon confère Loïc Abadie, passons à l’analogie avec notre indice de référence national et son principal acolyte européen…

 

Et si c’était un diamant sur le Cac ?

En effet, regardez ce premier graphique en base journalière :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On remarque plusieurs choses intéressantes : outre le parallèle toujours valable entre les deux canaux haussiers (parallèle que vous connaissez bien désormais), les cours de l’indice parisien restent sous le joug de la forte oblique de résistance baissière de long terme ; enfin, il se pourrait que la phase de temporisation initiée début août dernier soit en train de dessiner la fin d’une figure de retournement traditionnelle en diamant. Cette hypothèse viendrait corroborer notre scénario baissier, et en passant sur une unité de temps inférieure afin de vous offrir un zoom sur ladite figure, on distingue un peu mieux le fameux diamant hypothétique :

Et voici les niveaux à surveiller ainsi que notre scénario de prédilection :

Tant que le palier de résistance des 3515 points ne sera pas nettement dépassé, une nette reprise baissière devrait avoir lieu avec, après l’enfoncement de la forte zone de support intermédiaire située autour du palier des 3365 points, un premier objectif de chute vers le seuil psychologique des 3200 points, correspondant également à la borne inférieure du large canal ascendant en place depuis septembre 2011.

Alternativement cependant, le passage au-dessus des 3505 points engendrerait une erreur d’appréciation avec un nouveau test du palier de résistance clé situé vers la barrière des 3600 points.

 

La théorie des « V » sur le Dax ?

Un titre qui se comprend d’un simple coup d’œil :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que voit-on sur cette vue d’ensemble sur l’indice phare de nos voisins d’outre-Rhin ?

• Tout d’abord, on voit bien que depuis les sommets historiques de mars 2000, l’indice allemand est en proie à un très fort seuil de résistance majeure situé sur autour des 8000 points. Zone qui a très bien contenu les pressions acheteuses en juillet 2007.

• Ensuite, on remarque très distinctement que les mouvements sur l’indice prennent, depuis, la forme de « V » de plus en plus réduits (indiqués en bleu ciel sur le graphique ci-dessus), avec une base supérieure à peu près horizontale et des creux de plus en plus hauts : mars 2003, mars 2009, septembre 2011 puis juin dernier.

• Enfin, on peut noter un seuil de résistance clé (indiqué par des flèches rouges sur le graphique) vers la zone des 7500 points – seuil qui contient les velléités haussières depuis février 2011.

On déduit donc de cette vue d’ensemble que les choses ne vont pas pour le mieux non plus outre-Rhin et qu’il va falloir rester très prudent quant à l’avenir de l’évolution des
marchés indices/actions pour le moment et pour encore quelques temps.

 

Qu’en est-il maintenant de l’Euro/Dollar ?

En avant-propos à ce paragraphe, j’invite ceux qui le souhaitent à participer au webinaire gratuit en ligne « Investir sur l’EURO/DOLLAR avec les turbos et l’analyse technique ». Ce webinaire, que je me ferai un plaisir d’animer pour vous ce mercredi 14 novembre, est organisé en partenariat avec NYSE Euronext, Citi et Binck.

Regardons maintenant un graphique d’UT 4 heures sur la paire mondiale majeure, et voyons si celui-ci corrobore ou non notre sentiment global sur les marchés :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On remarque donc une nouvelle fois ici aisément que la devise la plus traitée dans le monde semble elle aussi confrontée à une forte zone de résistance, matérialisée surtout par un important canal baissier en place depuis mars 2011, ainsi que par la rupture à plus court terme d’un flag horizontal.

Certes, on apportera ici un bémol car nous pourrions encore être dans une consolidation en ABC depuis les derniers sommets, ce qui viendrait alors remettre en cause l’hypothèse immédiatement baissière.

A suivre, donc, de près et dès cette semaine…

 

Et enfin, du côté de l’or ?

Comment ne pas parfaire un tel tour d’horizon sans aborder le cas du métal précieux étalon, valeur refuge par excellence, et indicateur de contre-tendance générale très fiable sur les axes de long terme ?

Voici donc un dernier graphique qui ira tout à fait dans notre sens général :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceux qui nous suivent régulièrement le savent, nous avons toujours eu une excellente main sur les cours de l’or, qui répondent de façon très cohérentes à la discipline graphique que nous maîtrisons.

Regardez cette image ci-dessus qui parle d’elle-même : un très large triangle correctif avec une base autour des 1530 $ qui aura très fortement contenu les pressions vendeuses à de très nombreuses reprises, avant de permettre un nouvel élan ; un autre triangle plus petit et cette fois ascendant (en gris sur le schéma) qui aura lui aussi joué son rôle à merveille ; et enfin, plus récemment, la sortie haussière d’un flag (ou « drapeau » en VF) correctif qui est ici notre dernier signal d’achat important.

Autrement dit, du cousu-main pour mettre en place des stratégies gagnantes, et une tendance globale résolument haussière qui vient donc elle aussi appuyer le sentiment général que nous mettons en évidence dans cette étude spéciale.

 

 

Stratégiquement maintenant, comment faire pour profiter de tout ça ?

De très nombreux moyens sont mis à dispositions des investisseurs qui désirent profiter des fluctuations des cours des indices, actions, devises ou matières premières : mandats, certificats, warrants, CFD, etc.

Pour notre part, et vous le savez sans aucun doute, nous travaillons via des turbos et de nombreux émetteurs nous permettent d’avoir une palette de choix et des effets de levier extrêmement intéressants.

Voici d’ailleurs à ce sujet les remarquables tableaux de performance des trois formules que vous pourrez trouver en vous abonnant à notre service DT Turbo :

 

 

 

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations sur et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant avec un money-management intelligent et de très belles
performances, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner et, qui sait par la suite, à rejoindre notre service de recommandations DT Turbo.

A bon entendeur…

Marc Dagher
www.daghertrading.com

Accueil