« Tout ce qui brille n’est pas or » nous dit aussi justement que subtilement un adage français bien connu de tous. Nous allons développer le sens de ces mots en nous attardant sur le phénomène aurifère à travers les années passées pour vous montrer pourquoi il faut encore lui faire confiance dans les années futures…

Le métal jaune tient une ferme réputation sur les marchés : celle de « valeur refuge » par excellence. Ainsi, parmi les points fondamentaux pouvant aller dans le sens de l’or, il y a d’une part la demande croissante des pays comme l’Inde et la Chine et d’autre part la poursuite de la crise financière qui va contraindre certains Etats à faire tourner la planche à billets, ce qui débouchera quasi mécaniquement sur une hausse des prix, donc de l’inflation, bénéfique à la hausse de l’or.

Maintenant, quoi de plus brillant et de plus parlant qu’une image pour en savoir plus ?

 

Une configuration de long terme édifiante

  GOLD_CAC

En observant le graphique ci-dessus, pris en base mensuelle depuis les années 70, on remarque deux choses évidentes : une tendance globale foncièrement haussière et une période de consolidation relativement plane qui s’est dessinée sous forme d’un triangle classique durant les années 80 et 90. Dès lors, le biais haussier a repris ses droits et la sortie du très large triangle en question a induit un potentiel d’appréciation loin d’être encore épuisé.

Examinons donc de plus près les forces en présence ici, ce qui s’est passé et ce qui devrait se passer.

Tout d’abord, nous avons scindé le graphique en deux afin de distinguer assez nettement la période d’inflexion du marché et le renversement de tendance entre l’or et les indices en général, et notamment ici la comparaison avec le CAC en particulier. Voici les trois points importants à remarquer concernant ce premier graphique de long terme :

  • D’abord, la superposition des deux graphiques nous montre bien comment l’or évolue, sur le long terme, à contre-tendance des indices/actions : en effet, tandis que l’or stagnait pendant une vingtaine d’année à l’intérieur d’un large triangle presque plat entre 1980 et 2000, les indices, eux, avaient le vent en poupe et ne cessaient de grimper. Puis, lorsque l’or est sorti de ce fameux triangle pour alors prendre un envol net et sans bavure jusqu’à aujourd’hui encore, les indices eux se sont retournés et restent à ce jour au sein d’une large phase de consolidation de plus en plus difficile à appréhender.
  • Ensuite, on voit de quelle manière les cours de l’or répondent proprement à l’analyse technique puisqu’ils ont remarquablement illustré la théorie du triangle, figure dite « de continuation » par excellence : on entre dans un triangle avec la même tendance qu’on est censé en sortir. Et là, il suffit de jeter un œil même novice sur notre graphique pour voir comment cette définition a été respectée avec, de surcroît, un retour en pullback sur la borne supérieure dudit triangle une fois celui-ci dépassé, en avril 2002 (voir le cercle vert ci-dessus).
  • Enfin, dernier point et non des moindres : observons ensemble le RSI hebdomadaire. Petit rappel nécessaire au préalable : cet indicateur de « force relative » (RSI = Relative Strenght Index) est un indicateur borné, qui évolue entre 0 et 100, avec notamment trois zones utiles à son analyse ; c’est la zone des 30, appelée « zone de survente qui nous intéresse ici ; en effet, on voit bien un phénomène tout à fait intéressant qui pourrait nous permettre de garder une confiance sur l’avancée des cours de l’once d’or sur le long terme : en période de consolidation (à gauche des pointillés), le RSI hebdomadaire est venu très régulièrement et à de nombreuses reprises tester cette zone de survente sur les 30. Or, depuis la sortie du triangle et le démarrage de l’impulsion haussière, l’indicateur a trouvé un autre soutien, au-dessus de cette zone de survente qu’il n’est, depuis, plus jamais venu tester ! Autrement dit, on peut, si on s’appuie sur cette observation pertinente, garder confiance dans la tendance de fond haussière sur l’or tant que cette zone tampon (voir rectangle rouge sur notre schéma) n’est pas menacée.

Un zoom sur le plus court terme intéressant

  Gold Ounce USD

Sur du plus court terme, en observant ce graphique sur deux ans environ, on peut à nouveau se rendre compte de la manière édifiante dont les cours de l’once d’or répondent à nos théories graphiques. Décortiquons ensemble ce que l’on voit ci-dessus afin de mieux nous en apercevoir :

  • On voit tout d’abord comment les cours sont entrés dans un large triangle de consolidation à partir du sommet historique de septembre 2011 avant d’en sortir, un an plus tard, très nettement à la hausse. Dans l’attente, ils ont trouvé un point d’appui en soutien sur la base horizontale de ce triangle, autour des 1 530 $ l’once. Ce palier était donc un très bon indicateur de signal d’achat. Enfin, on constate comment, à l’intérieur même dudit triangle, les figures ont été respectées (en gris sur notre schéma) : canal, drapeau et triangle ascendant.
  • On constate ensuite comment, après la nette sortie haussière du triangle, les cours ont trouvé un seuil de résistance clé en triple top autour des 1 800 $ l’once. Niveau qui a donc engendré la dernière récente phase de correction.
  • On observe enfin de quelle manière les cours viennent de dessiner un flag (ou « drapeau » en VF) correctif tout en testant la zone de retracement classique de Fibonacci de 61,8% du mouvement de hausse précédent.

Pronostic et niveaux à surveiller aujourd’hui à moyen terme

D’après tout ce qu’on vient de voir, et tant que le palier de support clé des 1 535 $ n’est pas nettement enfoncé, les cours de l’once d’or devraient reprendre leur ascension vertigineuse. Aussi, après validation du dépassement du triple top à 1 800 $, nous pouvons dans un premier temps viser sans trop de crainte la cible des 1 910 $. Par la suite, sur le plus long terme, nous avons des objectifs de projection qui dépasseraient amplement le seuil des 2 200 $ l’once !

Alternativement cependant, un retour sous les 1 535 $ l’once serait de mauvais augure pour notre scénario et tout se jouera alors sur le énième test du support majeur des 1 430 $. Si jamais ce niveau venait à être nettement enfoncé, nous validerions un retournement baissier de plus long terme avec des objectifs de retracement qui tourneraient autour des 1 200 $ l’once.

 

Stratégiquement, comment faire ?

De très nombreux moyens sont mis à dispositions des investisseurs qui désirent profiter des fluctuations des cours de l’or ou de l’argent : mandats, certificats, warrants, CFD, etc.

Pour ma part, et vous le savez sans aucun doute, je travaille via des turbos et l’or reste l’un des sous-jacents les plus en vogue sur ce type de produit : tous les émetteurs en ont et on trouve ainsi des barrières tous les 20 $, ce qui donne une palette de choix en effets de levier extrêmement intéressante.

Voici d’ailleurs à ce sujet le tableau de performance de notre formule Upgrade 1 spéciale « Matières Premières et Devises » :

DT_NL_130128_UP1 TAB

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations sur l’Or (entre autres sous-jacents) et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

Marc Dagher

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com