Le Groupe Eurotunnel, principalement connu pour l’exploitation fixe transmanche entre la France et la Grande-Bretagne, réunit un ensemble d’entreprises actives dans les métiers de la gestion d’infrastructures et des opérations de transport. L’un des leaders européens du ferroutage a vu son histoire marquée par une succession de restructurations financières.

Or, durant l’année 2013, le groupe a connu des moments d’incertitude, notamment en raison de conflits réglementaires concernant les tarifs qu’il pratiquait.

Eurostar a déposé en effet, au printemps 2013, une plainte auprès de la Commission Intergouvernementale accusant le manque de transparence du système de péage d’Eurotunnel ainsi que les tarifs excessifs pratiqués pour emprunter le fameux tunnel sous la Manche. La Commission Européenne s’est ensuite saisie du dossier, et a laissé deux mois aux Etats français et britanniques pour réduire le montant du péage réglé à Eurotunnel.

Cependant en décembre dernier, la Commission Européenne est revenue sur sa décision, reconnaissant que les tarifs pratiqués n’étaient pas abusifs, ôtant alors une incertitude majeure qui pesait sur le groupe.

D’autre part, le premier semestre 2013 a été marqué par une perte nette de 18 millions d’euros (bénéfice d’un million hors activité MyFerryLink), essentiellement due au lancement de l’activité MyFerryLink, une entreprise exploitant les liaisons transmanches par ferries de la ligne Calais – Douvres. En 2012, le Groupe Eurotunnel a fait l’acquisition de trois navires de la compagnie Seafrance en liquidation judiciaire, pour permettre à MyFerryLink, coopérative formée par les anciens de Seafrance, de les exploiter.

La Commission de la Concurrence Britannique a immédiatement interdit les services de ferries de MyFerryLink, par crainte du monopole qu’Eurotunnel risquait d’obtenir sur le trafic transmanche, qu’il soit ferroviaire ou maritime. Cette interdiction a toutefois été levée le 3 décembre dernier, dégageant ainsi l’horizon du groupe.

En outre, Eurotunnel finit bien l’année en affichant un chiffre d’affaires en hausse de 11%, dépassant ainsi les estimations des analystes. Le groupe peut maintenant axer sa stratégie sur l’amélioration de sa rentabilité ainsi que sur l’augmentation de son chiffre d’affaires. A noter la future arrivée de la Deutsche Bahn, entreprise ferroviaire publique en Allemagne, dès 2015 qui devrait contribuer à augmenter le nombre de passagers.

 (…)

Maintenant, il nous paraît intéressant de voir ce que l’étude graphique de ce groupe de transport franco-britannique nous réserve…

Sortie proche du long canal de consolidation ?

 DT_NL_140202_EUROTUNNEL

Une vue d’ensemble sur ce graphique depuis les cinq dernières années nous montre :

  • Un premier mouvement haussier important entre le plus-bas de février 2009 et le sommet d’avril 2010 : mouvement bien délimité en 5 temps traditionnels, avec une vague 3 en extension et une vague 5 avortée en biseau.
  • Une longue phase de consolidation, quasiment plane, sous forme de canal légèrement ascendant depuis ce sommet d’avril 2010. Canal au sein duquel les cours restent toujours enfermés aujourd’hui.
  • Une nouvelle vague de hausse initiée en juin  2013, qui certes, n’a pas encore été capable de dépasser la borne supérieure du canal précité mais qui semble être bien plus à-même de le faire, sans écarter cependant une pause intermédiaire à l’approche de cette borne de résistance.

On notera par ailleurs qu’après avoir testé à de nombreuses reprises le palier de résistance horizontal situé autour des 7,40€ entre les mois d’octobre 2009 et juillet 2011, le titre Eurotunnel a franchi avec succès ce niveau important il y a quelques semaines ; ce qui fait de ce seuil un très bon candidat pour un niveau de soutien en overlap, comme vous pouvez le voir sur notre graphique en bleu. A suivre donc…

Enfin, nous ferons également attention au RSI, qui se retourne à la baisse après avoir été nettement suracheté : ce qui pourrait corroborer l’hypothèse d’une correction intermédiaire sans remettre en cause le scénario haussier pour autant.

Pronostic et niveaux à surveiller

Dans l’immédiat, rien ne semble pouvoir arrêter les cours avant le test de la fameuse borne supérieure du large canal de consolidation, autour des 8,90€ donc. Ce niveau pourrait en effet engendrer une légère correction avant une plus nette reprise haussière en direction du seuil de résistance intermédiaire des 10,05€ dans un premier temps. Une fois ce seuil dépassé, on pourra alors viser l’objectif majeur des 13€ (soit la projection de la dernière vague de hausse (février 2009 – avril 2010) reportée au point bas de juin 2013. Ce scénario restera valable tant que l’overlap clé des 7,40€ ne sera pas enfoncé.

Alternativement cependant, le franc passage sous les 7,40€ serait de mauvais augure pour notre scénario et il faudra alors revoir notre analyse avec une possibilité de correction plus conséquente. Les objectifs de supports se situeront alors d’abord sur le palier intermédiaire des 6€ tout rond avant un nouveau test probable de la borne inférieure du canal. Seule une franche cassure de cette borne remettrait en cause le biais haussier sur le plus long terme. Nous aurons, rassurez-vous, le temps de revenir sur notre analyse d’ici là si besoin.

Stratégiquement, comment faire ?

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

De plus, il existe des turbos permettant d’intervenir sur le Groupe Eurotunnel chez certains émetteurs. Par ailleurs, sachez que DT Turbo, en étroite collaboration avec les émetteurs en question, a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Pour l’heure, laissez-nous vous présenter les bilans 2013 consolidés de chacune de nos trois formules de notre service de conseils clés en main DT Turbo :

DTT_BILANS 2013

Des tableaux qui se passent de commentaires !

Nous rappelons d’ailleurs à ce sujet que nous affichons en permanence et en toute transparence ces performances sur la page d’accueil de notre site Dagher Trading.

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

Nous vous remercions par ailleurs de votre confiance renouvelée et ferons tout pour continuer à vous satisfaire.

A bon entendeur…

Marc Dagher, avec l’aide de Benoît Collin

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com