La société Alcatel-Lucent, leader dans les réseaux haut débit fixes, mobiles et convergés, les technologies IP, les applications et les services, a connu des années difficiles après l’éclatement de la bulle technologique dans les années 2000. Le cours de l’action en a été témoin, passant ainsi sous le seuil d’éligibilité au titre de « penny stock » puisque sous la barre des 1 euro en 2009 puis fin 2012.

Cependant, l’année 2013 a vu le groupe entamer de lourds changements pour redevenir rentable et ainsi éviter sa disparition. L’initiateur de ces bouleversements n’est autre que Michel Combes, le nouveau P-DG, qui s’est forgé une réputation de cost-killer (qu’on pourrait traduire littéralement par « tueur de coûts »).

Dès son arrivée, le plan Shift a été mis en place afin de reprendre en main le groupe français. Ce plan, établi sur une durée de trois, ans est basé sur :

  • Un repositionnement du groupe sur les réseaux IP et l’internet très haut débit (LTE dans les mobiles et fibre dans la téléphonie fixe).
  • Une réduction des coûts : 1 milliard d’euros d’ici à 2015 (coûts administratifs et commerciaux, recentrage de la R&D et amélioration de l’efficacité opérationnelle).
  • Des cessions d’actifs de l’ordre d’1 milliard d’euros également.

L’objectif étant d’être free cash-flow d’ici 2015 a déclaré le P-DG.

Ce plan, bien que jugé ambitieux et difficile à réaliser, a été très apprécié par les marchés, faisant passer le titre de 1,15€ début 2013 à un peu plus de 3€ à la fin de cette même année, soit un bon de plus de 160% !

La société a par la suite lancé une augmentation de capital de 955 millions d’euros afin de renforcer son bilan. Cette opération a été plutôt bien accueillie par les investisseurs et le cours de l’action a remarquablement résisté à cette annonce souvent synonyme de baisse majeure. L’équipementier télécoms a également lancé une émission d’obligations de type high yield pour un montant de 750 millions de dollars et a signé une lettre d’engagement pour la mise en place d’une ligne de crédit renouvelable syndiquée d’un montant de 500 millions d’euros.

L’objectif de ces opérations financières est d’allonger la maturité de la dette et de réduire l’endettement de la société comme présenté dans le cadre du plan Shift.

Une autre annonce importante en cette année 2013 a été le plan social majeur engagé par le groupe franco-américain. En effet, il a annoncé qu’il réduirait ses effectifs mondiaux de 10.000 postes, soit environ 15% de l’effectif global.

Tous ces changements ont contribué à améliorer l’état de santé du groupe dès 2013 comme peuvent en témoigner les résultats : l’équipementier télécoms a certes accusé une nouvelle perte annuelle, de 1,3 milliard d’euros, mais il faut rappeler que la perte d’Alcatel était ressortie à 2 milliards d’euros en 2012. La génération de trésorerie s’est également améliorée, à 363 millions d’euro tandis que le consensus des analystes n’attendait qu’un cash-flow de 99 millions seulement.

Ces résultats ont donc conforté les investisseurs sur le bon fonctionnement du plan Shift entamé par Michel Combes bien qu’une grande partie de ce plan soit encore à réaliser.

Cette année 2013 aura donc été une année charnière pour le groupe, qui s’est vu félicité par un retour au sein du CAC en fin d’année, remplaçant ainsi la société STMicroelectronics.

Maintenant, il nous paraît intéressant de voir ce que l’étude graphique nous apprend…

Zone de résistance majeure sous pression !

 DT_NL_140325_ALCATEL

Une vue d’ensemble sur ce graphique depuis les années 2000 laisse apparaître plusieurs points techniques que nous allons décortiquer :

  • Depuis les sommets de septembre 2000 et au moins jusqu’en octobre 2012, la tendance baissière a marqué le coup sur l’évolution des cours.
  • Le point bas de septembre 2002 a délimité un seuil de polarité intéressant situé vers les 1,8/2 euros.
  • Le fort rebond initié en octobre 2012 a permis aux cours de s’affranchir de l’oblique de résistance baissière de long terme.
  • Pour finir, ce même rebond est venu récemment buter à plusieurs reprises sur la borne supérieure d’un large canal légèrement descendant en place depuis mai 2008 (en gris sur notre schéma).

On notera par ailleurs que le décompte elliottiste depuis ce plus-bas historique d’octobre 2012 peut laisser entendre que la hausse s’est faite en cinq temps traditionnels et que l’heure serait donc en effet à la correction majeure.

Enfin, côté indicateurs, nous ne nous inquiéterons pas outre mesure du RSI qui flirte à nouveau avec sa zone de survente, puisque le back-testing nous montre ici que cet événement n’est pas significatif d’un retournement potentiel.

Pronostic et niveaux à surveiller

Ainsi, tant que la zone de résistance clé située sur la borne supérieure dudit canal autour des 3,4 euros ne sera pas nettement dépassée, nous privilégions la poursuite de la consolidation actuelle en direction de nos objectifs de support situé entre les paliers des 2 puis des 1,6 euros.

Alternativement cependant, le franc passage au-dessus des 3,4 euros remettrait en cause notre scénario à court terme et il faudra alors revoir notre analyse avec une possibilité de reprise plus conséquente en direction du prochain palier de résistance situé sur le précédent sommet des 4,2 euros.

 

Stratégiquement, comment faire ?

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

De plus, il existe de nombreux turbos permettant d’intervenir à la baisse sur le titre Alcatel-Lucent. Par ailleurs, sachez que DT Turbo, en étroite collaboration avec les émetteurs en question, a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Pour l’heure, laissez-nous vous présenter les bilans 2013 consolidés de chacune de nos trois formules de notre service de conseils clés en main DT Turbo :

 DTT_BILANS 2013

Des tableaux qui se passent de commentaires !

Nous rappelons d’ailleurs à ce sujet que nous affichons en permanence et en toute transparence ces performances sur la page d’accueil de notre site Dagher Trading.

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

Nous vous remercions par ailleurs de votre confiance renouvelée et ferons tout pour continuer à vous satisfaire.

A bon entendeur…

Marc Dagher, avec l’aide de Benoît Collin

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com