Né en 1971, le Nasdaq est à l’origine le premier système de cotation électronique regroupant principalement des entreprises technologiques. C’est aujourd’hui le deuxième marché d’actions des Etats-Unis en termes de volume traité derrière le NYSE. Le Nasdaq Composite cote aujourd’hui environ 3500 sociétés principalement liées au monde de l’internet ou de l’informatique. Nous nous attarderons cependant sur le Nasdaq 100 qui, comme son nom l’indique, concentre les 100 plus grosses valeurs du Composite et compte dans ses rangs des entreprises telles que Apple, Amazon, Google, Cisco ou encore Intel, Facebook et Microsoft, pour ne citer qu’eux !

Souvent décrit comme un indice volatile et faisant l’objet d’introductions boursières d’entreprises technologiques aux valorisations excessives, le Nasdaq 100 a pourtant gagné 250% au cours de ces 5 dernières années. La question qui se pose à présent est de savoir comment va évoluer cet indice en proie peut être à une nouvelle bulle technologique liée à l’avènement des NTIC ?

Il va également être pertinent de prendre en compte la situation macroéconomique des Etats-Unis pour suivre l’évolution du Nasdaq. En effet, celle-ci est pour l’instant assez floue, la croissance repart mais timidement avec une prévision  du taux de croissance qui a été abaissée par le FMI de 2,8 a 2% pour 2014. Nous assistons donc à la reprise économique de sortie de crise la plus lente depuis 1929. En revanche, les perspectives semblent être meilleures pour 2015 où le FMI prévoit 3% de croissance aux Etats-Unis. Par conséquent, tant que la reprise économique ne sera pas franche du côté de l’oncle Sam, la Fed ne touchera pas à ses taux directeurs et les marchés continueront d’être noyés sous l’abondance de liquidités.

Voyons maintenant ce que nous apprend l’analyse technique…

 

 

Encore de nombreux signaux positifs…

 

DT_NL_140630_NDX

Que voit-on sur cette vue d’ensemble sur l’indice technologique phare de nos voisins d’outre-Atlantique ?

 

  • On voit tout d’abord qu’après une nette tendance haussière, l’indice n’a bien évidemment pas été épargné par la crise initiée par l’éclatement de la bulle Internet des années 2000. Ainsi, en deux ans à peine, l’indice à concédé 4.000 points, tombant de 4.800 à 800, soit plus de 83% de chute !
  • On voit ensuite que depuis octobre 2002, les cours sont venus s’inscrire dans une nette phase de rebond au sein d’un canal légèrement ascendant et qu’ils on fini par en sortir à la hausse courant juillet 2013.
  • On voit également que depuis le point bas de mars 2009 les cours sont bien soutenus par une oblique de support ascendante qui a à nouveau récemment été testée avec succès en avril dernier.
  • On voit enfin que le Nasdaq 100 répond bien aux divers décomptes elliottistes possibles au sein de son mouvement de hausse initié en mars 2009.

 

C’est donc à la faveur de ces nombreuses observations techniques que nous confirmons notre sentiment haussier sur l’indice phare technologique américain…

Quel est notre pronostic technique ?

Aussi, tant que le support clé situé sur le seuil des 3.420 points (dernier petit double bottom) n’est pas nettement enfoncé, on pourra légitimement espérer de nouveaux plus-hauts avec un retour sur les sommets historiques autour des 4.800 points. Scénario à confirmer toutefois sur le franc dépassement de la résistance psychologique située sur les fameux 4.000 points.

Alternativement cependant, le net passage au-dessous des 3.420 points induirait un retour en pullback sur l’ancienne borne supérieure du canal vers les 3.200 points. Seule la cassure de ce dernier niveau remettrait en cause l’hypothèse d’une tendance haussière de plus long terme.

Que faire en termes de gestion/stratégie ?

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

De plus, il existe de nombreux turbos permettant d’intervenir sur le Nasdaq 100, à la hausse comme à la baisse. Par ailleurs, sachez que DT Turbo, en étroite collaboration avec les émetteurs en question, a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Pour l’heure, laissez-nous vous présenter le bilan de nos 12 dernières recommandations sur les trois formules de notre service de conseils clés en main DT Turbo :

DTT_TOP 12_140612 (2)

Des tableaux qui se passent de commentaires !

Nous rappelons d’ailleurs à ce sujet que nous affichons en permanence et en toute transparence ces performances sur la page d’accueil de notre site Dagher Trading.

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

 

Nous vous remercions par ailleurs de votre confiance renouvelée et ferons tout pour continuer à vous satisfaire.

 

A bon entendeur…

 

 

Marc Dagher, avec l’aide de Kévin Portron

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com

Suivez-nous sur Twitter : @daghertrading