Le Dax, principal indice boursier allemand, poursuit sur sa tendance haussière de long terme entamée depuis septembre 2011. L’année 2015 démarre en fanfare puisque l’indice a déjà atteint de nouveaux records historiques en dépassant nettement la barre symbolique des 10.000 points.

A l’origine des perspectives positives germaniques, une politique économique stable qui répond aux contraintes conjoncturelles dues à la crise financière. L’Allemagne devient alors inévitablement moteur de l’économie européenne, seul pays du continent aujourd’hui capable de rembourser les intérêts de sa dette, mieux, de dégager des surplus monétaires grâce aux efforts d’une politique fiscale bien rodée.

DT_NL_150203_DAX_ILLU

Par ailleurs, en Allemagne le chômage a signé un plus bas historique le 29 janvier à 6,5% laissant penser que la consommation des ménages sera la clé de la reprise économique de l’Etat le plus peuplé d’Europe. De plus, l’installation du salaire minimum cette année va dans le sens d’un choc de demande tirant l’activité intérieure de la zone.

Ensuite, même si les Allemands perçoivent la baisse de l’euro comme un signe de faiblesse économique, les annonces de QE de Mario Draghi le 22 janvier poussant à la baisse le cours de la devise, il ne faut pas oublier que l’Allemagne est le premier pays exportateur d’Europe et que la baisse de la monnaie va booster son excédent commercial grâce à un gain de compétitivité immédiat. Les principales instances financières sont donc optimistes quant à leur prévision pour 2015.

Letzter Handelstag an der Börse

Cependant, la situation politique en Europe inquiète les investisseurs avec la crise Ukrainienne en regain de tension qui laisse présager le spectre d’une intervention matérielle et financière, si ce n’est militaire, des principaux Etats européens. La prudence sur les marchés reste de mise et les résultats électoraux en Grèce ne sont pas pour rassurer les places boursières. La gauche radicale veut en effet renégocier la dette de son pays et rencontre cette semaine l’ensemble des gouvernements du continent.

Enfin, la baisse de la demande chinoise, la crise économique sévère que traverse la Russie et les timides résultats américains sont de mauvais indicateurs pour un pays aussi exportateur que l’Allemagne.

Maintenant regardons ensemble ce que nous réserve le graphique de l’indice de la place de Francfort…

 

Encore de nombreux signaux positifs…

 DT_NL_150203_DAX LT

Que voit-on sur cette vue d’ensemble sur l’indice phare de nos voisins d’outre-Rhin ?

  • On voit tout d’abord que depuis mi 2013 les cours se sont affranchis du fameux seuil de résistance psychologique des 8.000 points. Seuil qui avait déjà contenu les pressions acheteuses en mars 2000 puis juillet 2007 et qui restait alors la zone de plus-hauts historiques à dépasser.
  • On voit ensuite que depuis mars 2003, les creux sont de plus en plus hauts et que l’indice allemand a marqué plusieurs configurations en « V » lui permettant de maintenir sa tendance haussière de fond.
  • On voit également qu’entre septembre 2011 et le sommet de juin 2014 les cours ont été bien soutenus par une oblique de support ascendante.
  • On voit par ailleurs et enfin que le Dax répond bien aux overlaps ou diverses figures de continuation (triangles ou drapeaux) dont un récent et net dépassement du niveau clé psychologique des 10.000 points qui devient désormais le nouveau seuil de soutien majeur en overlap potentiel.

C’est d’ailleurs à la faveur de ce dernier niveau ainsi que du décompte elliottiste dans la hausse actuelle que nous privilégions la poursuite du scénario haussier actuel.

Quel est notre pronostic technique ?

En préambule, notons que la situation toujours tendue en Ukraine et le contexte géopolitique global appelle à un devoir de réserve légitime. Cependant, nous restons fidèles à nos graphes et ceux-ci nous indiquent toujours un biais positif. Aussi, tant que le support clé situé sur le fameux seuil des 10.000 points n’est pas nettement enfoncé, on pourra légitimement espérer de nouveaux plus-hauts historiques sur les prochains objectifs de projection autour des 12.600 points, voire le palier suivant sur les 14.200.

Alternativement cependant, le net passage au-dessous des 10.000 points induirait un potentiel correctif important avec une chute vers le prochain niveau de support situé autour de l’overlap des 8.460 points. A plus long terme, seule la cassure du palier de soutien majeur des 8.000 points remettrait en cause l’hypothèse d’une tendance haussière de fond.

Que faire en termes de gestion/stratégie ?

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

De plus, il existe de nombreux turbos permettant d’intervenir sur le Dax, à la hausse comme à la baisse. Par ailleurs, sachez que DT Turbo, en étroite collaboration avec les émetteurs en question, a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Pour l’heure, laissez-nous vous présenter les bilans 2014 consolidés de chacune de nos formules de notre service de conseils clés en main DT Turbo :

DTT_BILANS 2014_bis (1)

Des tableaux qui se passent de commentaires !

Nous rappelons d’ailleurs à ce sujet que nous affichons en permanence et en toute transparence ces performances sur la page d’accueil de notre site Dagher Trading.

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée remise à jour très récemment afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

Nous vous remercions par ailleurs de votre confiance renouvelée et ferons tout pour continuer à vous satisfaire.

A bon entendeur…

Marc Dagher, avec l’aide de Quentin Winisdoerffer

www.dtexpert.com

www.daghertrading.com

Suivez-nous sur Twitter : @daghertrading