Lors de notre dernier article nous nous demandions ce qui pouvait bien arrêter Apple ?! Eh bien un an plus tard la marque américaine est passée 2ème capitalisation boursière mondiale derrière Google et affiche un chiffre d’affaires en baisse de 13% à 50,55 milliards de dollars.

L’empire de la pomme serait-il en train de vaciller ?

Depuis quelques temps, Apple connait un ralentissement de son activité, notamment en ce qui concerne son produit phare l’iPhone qui est depuis quelques années la vache à lait de l’entreprise. Pour remédier à la baisse de la demande de ses produits, Apple adopte une stratégie similaire à Amazon, Facebook ou Google qui investissent dans d’autres sociétés. La firme de Cupertino vient d’ailleurs de rentrer au capital du Uber Chinois, Didi Chuxing. De plus la marque à la pomme aurait approché Time Warner en ce qui concerne une potentielle acquisition du groupe (studios Warner Bros, chaines de télévision, etc.) ; les discussions sont restées très informelles et aucun des deux dirigeants, Tim Cook et Jeff Bewkes, ne se seraient rencontrés. Cependant, si Apple a envisagé d’acquérir le plus gros groupe de médias au monde (60 milliards de dollars de capitalisation), cela démontre une envie de se renouveler sinon de se diversifier.

Du côté des bonnes nouvelles, Warren Buffett, le troisième homme le plus riche du monde, vient d’entrer au capital de l’entreprise à hauteur de 1 milliard de dollars ; il remplace un autre richissime Américain, Carl Icahn, qui a choisi de se retirer de l’entreprise fin avril dernier en revendant l’intégralité de sa quarantaine de millions d’actions, car la situation en Chine était d’après lui devenu trop compliquée.

 

Dès l’annonce de l’achat de 9,81 millions d’actions de Warren Buffett, l’action Apple a grimpé de 3% dans la journée, mais le « sage d’Omaha » ne sera pas en mesure d’influencer la gestion du géant californien. Cependant, cet investissement peut être vu comme un signe de confiance du milliardaire dans la capacité d’Apple à surmonter l’actuelle saturation du marché du smartphone.APPLE chiffre clés

Warren Buffett, connu pour son génie dans les affaires, a investi par le biais de sa holding Berkshire Hataway. Celle-ci a pour objectif de prendre le contrôle temporaire d’entreprises en difficulté en opérant dans des secteurs connus, ou via de simples participations dans des sociétés qui lui paraissent sous-évaluées. On en déduit que le milliardaire trouverait le géant Apple encore sous-évalué…

En conclusion il est très compliqué de savoir dans quelle direction se dirige Apple, les résultats financiers inquiètent, les ventes sont en baisse constante et de plus en plus d’analystes de grandes banques commencent à se demander si Tim Cook est l’homme de la situation pour la firme de Cupertino. Mais surtout pendant ce temps ses principaux concurrents Android (Samsung et Google) gagnent du terrain et grignotent petit à petit les parts de marché.

 

12 ans d’une hausse imperturbable !

 

GRAPHIQUE DE LONG TERME :

DT_NL_160603_APPLE LT

Que voit-on sur le graphique ci-dessus de ces 20 dernières années ?

 

  • On y distingue d’abord une très nette tendance haussière qui aura tout de même permis au titre de prendre pas moins de 20 000% (oui, oui : vous ne faites pas d’erreur de lecture…) entre les mois d’avril 2003 et 2015 !
  • On y voit également la force des overlaps (traits horizontaux bleu roi) qui soutiennent très nettement la tendance.
  • On y trouve aussi une forte oblique de support ascendante en place depuis avril 2003 également et qui contient bien les pressions vendeuses.
  • On y remarque enfin que, depuis avril 2015, les cours marquent une pause au sein d’un triangle (en gris sur notre graphique) de consolidation…

On a donc pu, dans un premier temps, observer les forces techniques en présence qui permettent au géant à la pomme de garder un biais haussier de fond solide.

Il nous semble donc bon de nous attarder désormais à un zoom afin d’y voir un peu plus clair sur le plus court terme et sur ce fameux triangle, justement…

GRAPHIQUE DE COURT TERME :

DT_NL_160603_APPLE CT

Comme on peut aisément le voir en faisant un zoom sur les cours d’Apple, le titre est, depuis un peu plus d’un an maintenant, enfermé au sein d’un triangle de consolidation. Or, il s’agit techniquement d’une figure de continuation type, qui devrait théoriquement donner suite à une reprise de la tendance haussière de fond.

On notera par ailleurs que les cours ont fait face à une oblique de résistance très solide entre ces mêmes mois d’avril 2003 à 2015…

 

 

Quelles sont donc les conséquences d’une telle observation en termes de pronostic ?

 

Pronostic :

Sans écarter une légère poursuite de la correction actuelle et un éventuel dernier test de la base du triangle autour des 92 dollars, et tant que notre point pivot situé sur les 88 dollars n’est pas nettement enfoncé, nous optons pour une reprise de la tendance haussière avec un premier objectif sur le seuil de résistance majeure des 131 dollars. Le franc dépassement de cette zone conduirait à de nouveaux records historiques (on pourra alors viser la zone des 150 dollars initialement). Scénaio à confirmer toutefois sur dépassement des 106 dollars (sortie du triangle).

Alternativement cependant, le net passage au-dessous des 88 dollars induirait une possibilité de correction plus conséquente en direction du premier support clé situé sur les 73 dollars (overlap de septembre 2012 et de fin 2013/début 2014).

 

 

Strategy box :

 

DT_NL_160603_APPLE BOX

Comment optimiser sa stratégie en jouant ce scénario ?

 

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

 

De plus, il existe chez la plupart des émetteurs des turbos permettant d’intervenir sur ce titre phare du Nasdaq. Par ailleurs, sachez que DT Turbo, en étroite collaboration avec les émetteurs en question, a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Voici, pour vous convaincre si besoin, le tableau des performances consolidées sur les quatre premières années du service :

Coca6

 

Des résultats qui se passent de commentaires !

 

Nous rappelons d’ailleurs à ce sujet que nous affichons en permanence et en toute transparence ces performances sur la page d’accueil de notre site Dagher Trading.

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée remise à jour récemment afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

 

A bon entendeur…

Marc Dagher, avec l’aide de Baptiste Roda

info@dtexpert.com

www.dtexpert.com

Twitter : @daghertrading

Facebook : DT Expert