Electronic Arts (EA) est un des leaders dans le monde du jeu vidéo. EA fut créé par Trip Hawkins en Mai 1982 en Californie aux État Unis.

En 2013 Electronic Arts est la troisième plus grandes société commercialisant des jeux vidéo dans le monde. L’éditeur est surtout connu pour FIFA un jeu de foot très célèbre. D’autres créations de l’éditeur rencontrent aussi le succès comme le jeu de guerre « Battlefield » ou le jeu tiré de Stars Wars « Battlefront ». La société possède des licences sportives sur de nombreux jeux comme FIFA, NBA ou bien encore la NHL qui représente le football américain. A ce jour, le jeu que l’éditeur a le plus commercialisé est « Les Sims » avec plus de 11,23 millions d’unités vendues.

Chronologie :

L’énorme succès de FIFA :

FIFA est un jeu de football sorti pour la première fois en 1993 en 2D puis en 3D en 1995 pour « FIFA 96 ». Suite à la notoriété du jeu depuis sa sortie, l’éditeur a décidé de sortir un nouvel opus chaque année. Le prochain étant prévu pour septembre 2018 (FIFA19).

En 1995, un autre jeu de football est apparu, il s’agit de Pro Evolution Soccer (PES) qui est édité par Konami. PES sera plus vendu que FIFA jusqu’en 2007, mais en 2008 les jeux FIFA deviennent plus appréciés et sont les jeux de football les plus vendus dans le monde. Depuis, PES n’a jamais réussi à reprendre le dessus et FIFA prend de plus en plus d’ampleur avec des nouveaux modes de jeu qui apparaissent chaque année.

En 2000 Electonic Arts sort le jeu « Les Sims » sur PC qui est une simulation de vie en 3D. Ce jeu fera un carton immense avec plus de 11 millions de ventes, aucun des jeux d’Electronic Arts n’aura rencontré un tel succès. Même après 18 ans les Sims existent toujours et l’engouement des joueurs est toujours présent.

En 2002, EA sort « Medal of Honnor: Frontline » et le jeu « Le Seigneur des Anneaux : les Deux Tours ». Ces jeux seront alors très réclamés et aimés des « gamers ». La série de Medal of Honnor sortie en 1999 s’est arrêtée en 2012 ; pendant 13 ans, il y a eu 16 exemplaires différents. Quant à la série du Seigneur des Anneaux, il y aura eu 7 exemplaires de plus jusqu’en 2009.

Le premier Batllefield est sorti en 2002. Le jeu rencontre un succès commercial immense, l’éditeur donnera plusieurs suites à cet opus toujours d’actualité. La série Battlefield a été un très excellent coup marketing. En effet, EA a donné plusieurs suites et reste l’éditeur même si une rivalité existe depuis longtemps avec son principal concurrent Activision Blizzard et son fameux jeu de guerre Call of Duty.

En 2013-2014, EA a réalisé un chiffre d’affaires de 3,575 milliards de dollars, en baisse depuis deux ans, après un sommet à 4,1 milliards de dollars en 2011-2012, revenant ainsi quasiment à son niveau de 2010-2011.

Depuis sa création la société a reçu plus de 700 récompenses pour ses succès aux États-Unis et en Europe. Dans le monde du jeu vidéo, les éditeurs sont nombreux. En effet, Electronic Arts a plusieurs concurrents de différentes nationalités américaine ou même française. Son plus gros concurrent dans le secteur est le géant américain « Activision Blizzard Entertainment » qui est le plus gros éditeur de jeux vidéo du monde. EA a d’autre concurrents comme la société française « Ubisoft » ou bien le géant Japonais « Nintendo ».

Analyse financière d’Electronique Arts :

La société figure parmi les premiers développeurs et éditeurs nord-américains de logiciels de jeux vidéo. Le groupe commercialise des jeux à destination des consoles (70% du CA) des ordinateurs (16%), des téléphones mobiles (12,9%) et autres (1,1%).

Le CA par famille de produits se répartit comme suit :

  • Logiciels de jeux numériques (59,3%) : à télécharger via Internet. Le groupe propose également des logiciels tiers.
  • Logiciels de jeux sur support physique (40,7%).

Le CA par source de revenus se ventile entre ventes de produits (54,5%) et de services (45,5%). Environ 56,3% du CA est réalisé à l’international

Le chiffre d’affaires total du groupe s’établit à 5,18 milliards de dollars en 2017 contre 4,94 milliards de dollars en 2016, soit une progression de 4,85%.

L’EBITDA est en progression de 6,93%, soit 1,85 milliards de dollars en 2017 contre 1,73 milliards de dollars en 2016.

Les résultats nets de la société représentent 1,04 milliard de dollars en 2017 contre 0,96 milliard de dollars en 2016 soit une hausse de 8,33% mais cela reste en baisse de 9,5% par rapport à l’année 2015 où le résultat net était de 1,15 milliards de dollars.

Le cash-flow opérationnel représente 5,23 milliards de dollars en 2017 contre 4,40 milliards de dollars en 2016 soit une hausse de 18,86%.

La trésorerie a augmenté de 22,31% soit 4,33 milliards de dollars en 2017 contre 3,54 milliards de dollars en 2016.

Pour finir, le BNA (Bénéfice Net par Action) représente 3,34 milliards de dollars 2017 contre 3,08 milliards de dollars en 2016 soit une hausse de 8,44%.

Maintenant, intéressons-nous comme à l’accoutumée à la partie technique et observons le graphique journalier d’Electronic Arts.

Que voit-on sur ce graphique de long terme ?

D’abord, sur ce graphique en données journalières, on constate que le titre évolue dans un canal ascendant depuis le point bas de février 2016. Cette ascension a permis aux cours de passer de 53,01 dollars à 147,13 dollars (plus haut historique atteint en juin 2018), soit une appréciation d’environ 180%.

A l’intérieur dudit canal, les prix évoluaient au sein d’un rectangle (en jaune), suite à l’annonce des résultats le 8 mai 2018 les prix sont sortis par le haut. L’objectif théorique donné par cette figure chartiste, soit 143,50 dollars a été atteint.

Enfin le RSI est entré en zone de surachat (supérieur 70), et il est candidat à une possible correction baissière.

Pronostic & stratégie :

Actuellement, le titre évolue sur ses plus haut historique suite à l’annonce des résultats. Les prix sont sortis par le haut du canal et offrent donc deux scenarios.

Le premier serait une réintégration du canal par les cours. En effet on remarque que le RSI est en zone de sur-achat et qu’une correction baissière est envisageable. Ce mouvement permettrait de « dégonfler » l’indicateur. De plus, les prix commencent à être éloignés de leur moyenne mobile 100 et 200 périodes.

Le second serait que la force acheteuse reste sur sa lancée ainsi les prix poursuivraient leur hausse en prenant appuis sur le haut du canal.

Conclusion, d’un point de vue graphique, la tendance reste haussière et le titre dispose de fondamentaux solides.

Vous voulez dynamiser votre portefeuille et augmenter votre capital ?

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

De plus, il existe chez la plupart des émetteurs des turbos permettant d’intervenir sur les variations du titre Electronic Arts, comme de nombreux autres sous-jacents. Par ailleurs, sachez que DT Turbo, en étroite collaboration avec les émetteurs en question, a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Voici, pour vous convaincre si besoin, le tableau des performances consolidées du service depuis sa création :

Des résultats qui se passent de commentaires !

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

Joris Zanna et Corentin Lacas.

www.dtexpert.com