Contrairement aux idées reçues, la société n’a pas été créée dès l’origine par Elon Musk, mais par deux ingénieurs, Martin Eberhard et Marc Tarpenning durant l’année 2003 ; ils furent alors rejoints l’année suivante par Elon Musk.

Le nom de l’entreprise rend hommage au scientifique Nikola Tesla. Ce groupe d’ingénieurs désiraient prouver qu’il était possible de rouler à bord d’un véhicule électrique sans faire de compromis et que les véhicules électriques pouvaient être plus performants, plus rapides et plus agréables à conduire que les véhicules à combustion classiques.

Aujourd’hui, Tesla construit des véhicules 100% électriques, mais également des solutions extensibles de production et de stockage d’énergie nouvelle génération. Pour Tesla, au plus vite l’humanité s’affranchira des énergies fossiles au profit d’énergies renouvelables, au mieux le monde se portera. La mission de Tesla est « d’accélérer la transition mondiale vers un schéma énergétique durable », notamment en stimulant la compétitivité automobile dans le secteur électrique. La marque se distingue par les performances ainsi que le nombre de technologies embarquées de ses véhicules (pilotage automatique, mode de défense contre les armes biochimiques, etc.). La berline familiale Model S est actuellement le véhicule électrique de production à l’accélération la plus rapide au monde.

Histoire de la société : les étapes du développement

  • En 2008 d’abord, c’est la production du premier véhicule : le Tesla Roadster, une voiture sportive qui embarque une batterie et un groupe motopropulseur électrique totalement révolutionnaires. La production 2008 et 2009 représentait environ 1000 véhicules.

 

  • Tesla suscite l’intérêt du grand public lors de son premier salon en Europe à Monaco. La société devient championne du monde des constructeurs FIA des énergies alternatives catégorie III3 en 2013. Elle crée une division Tesla Energy Group chargée de la conception et de la production des systèmes de stockage énergétique équipant les véhicules Tesla, mais aussi de la commercialisation de cette technologie à des partenaires comme Daimler en Allemagne ou Toyota au Japon.

  • Tesla a par la suite intégralement mis au point, la toute première berline haut de gamme 100% électrique : la Model S. Celle-ci est devenue depuis la meilleure de sa catégorie, toutes classes confondues. Combinant performances, sécurité et efficacité, la Model S a révolutionné la perception du véhicule du 21ème siècle, en offrant la plus grande autonomie disponible sur un véhicule électrique avec une accélération record de 0 à 100 km/h en 2,28 secondes.

  • En 2015, Tesla étend sa gamme avec le Model X, le SUV le plus sûr, le plus rapide et le plus polyvalent de l’histoire. Cependant, au deuxième trimestre 2015, malgré des records de 11.507 voitures électriques vendues sur la même période – soit une hausse de 52% – Tesla est déficitaire. Sa perte nette atteint 184 millions de dollars.

  • En 2016, Tesla dévoile le Model 3, un véhicule électrique abordable et de grande série dont la production a débuté en 2017. Peu après, Tesla présente son fameux camion le Tesla Semi. Ce dernier a été conçu pour faire économiser à ses propriétaires au moins 200.000 dollars sur plus d’un million de miles parcourus, rien qu’en dépenses de carburant.

  • En juin 2016, Tesla annonce l’acquisition de SolarCity, en situation financière difficile, pour 2,6 milliards de dollars, mais aussi l’acquisition de la firme allemande d’ingénierie Grohmann Engineering, dans le but d’augmenter sa capacité de production, notamment grâce à l’automatisation. En juillet 2016, Elon Musk dévoile son Master Plan Part 2 pour l’avenir de Tesla Motors. Il consiste en la conception de camions destinés au fret, de véhicules censés remplacer les bus urbains et d’un réseau de voitures autonomes utilisables à la demande.

  • En mai 2018, Tesla annonce des pertes d’un montant de 710 millions de dollars (611 millions d’euros) pour le premier trimestre 2018. Le 12 juin 2018, Elon Musk annonce le licenciement de 4 000 personnes, soit 9 % du personnel.

  • En octobre 2018, Tesla publie son premier rapport trimestriel d’accidents : au cours du 3ème trimestre 2018, Tesla a enregistré un accident tous les 5,37 millions de kilomètres avec l’Autopilot enclenché et un tous les 3,08 millions de kilomètres en conduite 100 % manuelle ; en comparaison, l’organisme chargé de la sécurité routière aux États-Unis, le NHTSA, recense une moyenne d’un accident de la route tous les 791 000 km ; les Tesla subiraient donc quatre fois moins d’accidents que les autres voitures en mode manuel et sept fois moins avec l’Autopilot activé.

  • Le 24 octobre 2018, Tesla annonce avoir franchi un cap décisif en devenant enfin rentable avec un bénéfice de 312 M$ (millions de dollars) au troisième trimestre 2018 contre une perte de 717 M$ au second trimestre ; le chiffre d’affaires atteint 6,8 milliards de dollars et la trésorerie est enfin positive : +881 M$ ; la Model 3 est la voiture la plus vendue en valeur aux États-Unis, et la cinquième en volume.

Elon Musk

A 48 ans, Elon Musk, d’origine sud-africaine, s’est imposé en « visionnaire », qui bouscule et réécrit à sa façon les codes de conduite des patrons en entreprises et s’est adjoint une légion de fans. En à peine cinq mois, Tesla, le constructeur de voitures électriques dont il a pris les rênes en 2008 après avoir été un investisseur de la première heure, a vu sa valeur à Wall Street passer d’une quarantaine de milliards à 160 milliards, davantage que General Motors, Ford, Fiat-Chrysler, Renault et PSA Peugeot combinés. Cette ascension tient, selon des experts, à la personnalité de M. Musk, devenu milliardaire après avoir revendu la société Paypal, co-créée avec un autre enfant terrible de la tech, Peter Thiel. S’il n’a pas créé Tesla, Elon Musk a bâti la société à coup de promesses, pas toujours tenues, et grâce au marketing. Tesla est, selon lui, une société technologique, en avance sur les technologies électrique et autonome, considérées comme les modes de transport de demain.

Acheter ou rouler dans une voiture Tesla revient par conséquent à être « cool » et à protéger et sauver l’environnement puisqu’on réduit son empreinte carbone et on est en phase avec les nouvelles lois environnementales à travers le monde, notamment en Europe et en Chine. Tesla n’est pas un constructeur automobile voulant juste vendre tel nombre de voitures par an, mais un mouvement dont le but est de sauver la planète. Les jeunes générations, dont les fameux Millennials, et les célébrités en raffolent. En 2013, son entreprise SpaceX est devenue l’une des rares à pouvoir envoyer un satellite en orbite géostationnaire.

Selon Jon Favreau, réalisateur des films Iron Man, Musk est l’inspiration de Tony Stark joué par Robert Downey Jr. Dans un épisode bonus de Epic Rap Battles of History, Elon Musk affronte le PDG et créateur de Facebook, Mark Zuckerberg. Il apparaît en 2015 dans un épisode de la série télévisée The Big Bang Theory (saison 9, épisode 9) et en 2017 dans son spin-off Young Sheldon (saison 1, épisode 6), ainsi que dans la série d’animation Les Simpsons (saison 26, épisode 12). Il fait aussi une courte apparition dans le film Machete Kills où il joue son propre rôle ainsi que dans le film Iron Man 2 où, lors d’un bref cameo, il fait part à Tony Stark d’un projet d’avion électrique. Il fait également une apparition dans « The Boyfriend : Pourquoi lui ? », aux côtés de Bryan Cranston et James Franco.

Il est cité dans l’épisode 3 de Star Trek : Discovery avec les frères Wright et Zefram Cochrane. Il apparaît dans la série-documentaire Mars à travers des commentaires scientifiques et des images de lancement de fusées. M. Musk, qui n’a pas hésité à fumer un joint et boire de l’alcool devant la caméra, a transformé le lancement des produits Tesla en un show mondial, dont les ratés, comme ce fut le cas récemment du pickup futuriste Cybertruck, sont applaudis. En février 2019, il présente l’émission Meme Review du YouTuber Pewdiepie en duo avec l’acteur Justin Roiland, suite à de nombreuses demandes de la part des internautes.

En bref, M. Musk sait utiliser les réseaux sociaux (principalement twitter) et plait beaucoup aux jeunes générations grâce à un Elon qui apparait authentique et naturel, accomplissant quelque chose de bien. Lui qui avait une image de manga comme avatar n’hésite pas à répondre à des inconnus avec son twitter officiel.

Dernier tweet qui a fait parler de lui (suite à la publication d’une offre d’emploi). C’est une réponse à un internaute qui se demandait s’il avait le temps de décrocher un petit doctorat pour avoir sa place qu’Elon Musk a détaillé le profil attendu. « Un doctorat n’est absolument pas requis. Tout ce qui compte est d’avoir une très bonne compréhension de l’intelligence artificielle (IA) et une capacité à déployer efficacement un réseau neuronal. » Et d’ajouter : « Je me fiche de savoir si vous sortez d’une université ».

Plus de 300% depuis juin : l’action Tesla fait fureur en Bourse.

Tesla a connu un tournant spectaculaire au dernier trimestre de 2019. Après avoir annoncé un bénéfice surprise au troisième trimestre en octobre, les actions sont montées en flèche, avec une hausse d’environ 75%. La compagnie a annoncé fin décembre qu’elle a livré un volume record de 112 000 véhicules au quatrième trimestre et qu’elle a commencé la production dans une nouvelle usine près de Shanghai où elle construit 1 000 berlines Modèle 3 par semaine. Les actions ont grimpé de plus de 34 % au cours du mois de décembre 2019. L’achèvement de l’usine « gigafactory » de Shanghai en moins d’un an et le succès de l’entreprise qui a dépassé son objectif ambitieux de vendre 360 000 véhicules pour l’année sont un signe puissant que Tesla pourrait rapidement devenir un acteur significatif de l’industrie si elle continue à atteindre ses objectifs.

Malgré cet optimisme, il n’est pas certain que la Chine devienne rapidement une région rentable pour Tesla. Les ventes de véhicules électriques ont faibli au cours des derniers trimestres 2019 en Chine alors que le gouvernement réduit les subventions pour les véhicules à énergie alternative. Le coronavirus inquiète les investisseurs et pourrait jouer un rôle. Le ralentissement du marché automobile en Chine, l’élimination des crédits d’impôt américains pour les acheteurs de Tesla et le risque que Musk ne tienne pas ses promesses sont quelques-uns des principaux obstacles qui pourraient ralentir la remontée du titre en 2020. Il est bon de rappeler que la société a connu une fin aussi forte qu’en 2018, mais qu’elle a produit des pertes massives pour les actionnaires au cours du premier semestre de 2019.

Hausse de plus de 110% en 2020 seulement, certains pensent que Tesla s’est détachée de ses fondamentaux, alimentée par une couverture courte et la crainte de passer à côté des investisseurs qui ne détiennent pas le titre. Les actions de Tesla ont augmenté de plus de 17% mardi 4 février, à un moment donné se négociant au-dessus de 900 $ pour la première fois, et les analystes ne peuvent toujours pas suivre la course. Le prix moyen sur 12 mois est de 493$ .

D’un point de vue technique

Ce graphique permet de voir les différentes phases d’évolution des cours de l’action Tesla.

En effet, après une première phase de stagnation lors de l’introduction du titre en bourse, une première accélération nette a pris place entre août 2012 et septembre 2014.

Puis, les cours sont à nouveau entrés dans un tunnel sans tendance, alternant des mouvements de hausse et des consolidations, le tout entre les 377 dollars au mieux, et jusqu’aux 145 dollars environ sur le point bas de février 2016.

C’est donc à partir de l’été 2019 que la valeur a à nouveau trouvé une véritable impulsion, avec une véritable explosion qui a même permis au cours du constructeur automobile de flirter avec la zone fatidique des 1.000 dollars récemment.

La configuration actuelle plaide donc pour une poursuite de cette hausse, avec un point pivot identifiable sur la zone de pullback de l’ancienne droite de résistance (en pointillés sur le graphique ci-dessus), soit autour des 530 dollars.

En effet, tant que ce niveau ne sera pas nettement enfoncé, on continuera d’attendre de nouveaux records pour la valeur phare du génial et farfelu Elon Musk.

 

Vous voulez dynamiser votre portefeuille et augmenter votre capital ?

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais, nous sommes spécialisés sur les produits dérivés à fort effet de levier, les turbos.

Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

Il existe chez la plupart des émetteurs de turbos, des produits permettant d’intervenir sur les variations du cours de Tesla, comme de nombreux autres sous-jacents. Par ailleurs, sachez que DT Expert, est en étroite collaboration avec ces émetteurs, et a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Voici, pour vous convaincre si besoin, un récapitulatif de nos performances depuis la création du service :

Pour suivre l’ensemble de nos recommandations et afin de recevoir un service personnalisé, n’hésitez pas à nous contacter et à nous suivre en cliquant ici.

Réalisé par Marc Dagher, avec l’aide de Maxence Delarue

www.dtexpert.com