Coup de frein !

Il y a parfois des graphiques qui parlent d’eux-mêmes.

Certes, ils parlent parfois de façon un peu forte, comme ici dans le cas d’un constructeur qui, si l’analyse technique fait foi, va devoir se dépêcher de ressortir ses griffes !

On notera en préambule ici une chose fort intéressante : même si les frères ennemis automobiles du CAC 40 n’ont pas des graphiques identiques, loin s’en faut, il est toujours bon de noter lorsque leur tendance de fond diverge, en apparence.

Ainsi, sur Renault en effet, la tendance baissière est nettement moins flagrante. Ce qui implique deux hypothèses : soit nous allons avoir une divergence de tendance se prononcer et s’accentuer sur les deux valeurs, soit Peugeot va donner une bonne indication de grande méfiance sur son confrère. A suivre, donc, naturellement.

Mais, pour l’heure, voyons un peu pourquoi nous sommes techniquement si pessimistes sur la marque au lion…

Large consolidation en ABC en cours

On voit en effet d’un coup d’œil ici que la tendance de fond depuis juillet 2007 est bel et bien repassée baissière.

Ainsi, entre juillet 2007 et décembre 2008, les cours ont subi une très forte chute, nette et sans bavure, allant jusqu’à perdre plus de 80% de leur prix !

Suite à cette dégringolade, un imposant rebond technique a pris place sous forme traditionnelle, en ABC également, voyant les cours se ressaisir jusqu’à plus de 32€ tout de même. Cependant, cette reprise alors encourageante a vu ses espoirs anéantis depuis par une nouvelle forte vague de baisse qui vient d’enfoncer les derniers ratios de retracement de Fibonacci envisageables. Plaidant ainsi très vivement pour notre hypothèse de baisse plus conséquente, avec la formation d’une grande vague C depuis ce fameux sommet historique de juillet 2007.

Du côté des indicateurs, le retour du RSI dans sa zone de survente ne devrait pas remettre en cause cette hypothèse. Tout au plus générer un rebond intermédiaire.

Quel est donc notre pronostic ?

Sans écarter un léger rebond initial et tant que la forte zone de résistance située sur le ratio de retracement de Fibonacci des 18,55€ n’est pas nettement dépassée, on pourra légitimement craindre un retour sur les plus-bas de fin 2008 autour des 10,80€. Si ce niveau venait à être enfoncé, on pourra alors viser le prochain objectif de projection situé, lui, bien plus bas sur les 6,60€ !

Alternativement cependant, le net passage au-dessus des 18,55€ conduirait tout droit au test du prochain fort niveau d’overlap situé autour des 25,20€. Seul le franchissement de ce dernier niveau remettrait en cause l’hypothèse d’une nouvelle vague baissière.

Que faire en termes de gestion/stratégie ?

Dois-je encore vous l’apprendre ?

Il existe en effet un produit permettant de profiter de la baisse comme de la hausse de certains sous-jacents. Ce produit n’est autre que le turbo, produit à effet de levier sur lequel je me suis spécialisé

Aussi, si vous souhaitez profiter de nos recommandations et bénéficier vous aussi d’un effet de levier intéressant, n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

A bon entendeur…

Marc Dagher

SPECIAL CAC – De deux choses l’une !

Oui, cette fois c’est sûr : nous sommes sur le point d’arriver à la croisée des chemins.

Et pas n’importe quels chemins.

En effet, ce titre est choisi à fort bon escient car, de deux choses l’une :

1. Ou bien ce rebond significatif est l’amorce d’un retournement.
2. Ou bien c’est un répit technique avant une nouvelle chute conséquente.

L’importance de la réponse à cette question est donc évidente car il en découle toute la mise en place de la stratégie à adopter.

Nous allons donc regarder ensemble quels sont les cas envisageables et les niveaux clés qu’il va falloir surveiller de très près afin de pouvoir trancher et, par la suite, d’agir en conséquences.

J’ai bien évidemment fait attention aux avis de mes différents confrères, et j’avoue que je reste très perplexe quant à la possibilité du retournement qui, malgré tout, fait beaucoup parler de lui actuellement. Justement, peut-être un peu trop…

Par ailleurs, on parle aussi beaucoup de l’évolution des cours de l’or et ce, légitimement, car c’est dans les grandes inflexions de marché qu’on distingue le plus clairement l’évolution diamétralement opposée des cours de l’or avec ceux des indices/actions : ce sera l’objet de mon prochain article.

Pour l’heure, regardons de plus près la situation actuelle et, pour ce faire, commençons par décortiquer l’évolution de la semaine passée : vous allez voir, on en tire une leçon ma foi aussi dérangeante qu’intéressante…

Une semaine de fou !

Regardez plutôt ce récapitulatif de la semaine et vous allez comprendre :

CAC 40 – ZOOM SUR LA SEMAINE DU 08/08/11

Source : www.traderforce.com

· Lundi: après une ouverture baissière et une amorce de rebond vite avortée, le CAC a rechuté de plus de 200 points dans la journée pour clôturer au plus bas, sur les 3125 points : signal normalement baissier.
· Mardi: l’indice a tout simplement dessiné un « V », ouverture et clôture quasi stable mais forte amplitude de mouvement (plus de 300 points en cours de cession) : signal normalement haussier.
· Mercredi: journée de dégringolade où le CAC a perdu plus 230 points avec ouverture haussière et clôture baissière au plus bas : signal normalement baissier.
· Jeudi: réplique surprenante du mardi, avec un véritable « V » : nouveau signal normalement haussier.
· Vendredi: enfin (pourrait-on dire) un signal de la veille qui s’est confirmé, puisque c’est une journée de hausse sans faille qui a vu l’indice reprendre à nouveau 200 points pour terminer autour des 3214 points.

On remarquera donc ce que je voulais souligner d’incroyable pour les day-traders que nous sommes : à l’exception de vendredi, chaque jour a donné un signal technique qui a été aussitôt contredit dès le lendemain, avec une rigoureuse alternance qui aura été fatale pour la tenue de notre portefeuille, mais nous y reviendrons plus bas.

Etat des lieux

Comme nous venons de le voir de façon détaillée, après avoir encore souffert en début de semaine, notre indice national a repris enfin du poil de la bête pour terminer en beauté entre jeudi et vendredi derniers.

D’un point de vue technique, s’il est bien trop tôt pour parler de retournement, le CAC a en tout cas mis un terme à la vague de baisse intense initiée le 22 juillet et pourrait donc voir cette petite reprise technique se prolonger quelque peu (proportionnellement, du moins, à l’amplitude de ladite jambe de baisse) avant vraisemblablement une nouvelle vague baissière qui pourrait encore l’amener (bien) plus bas.

C’est en tout cas, vous l’aurez compris, le scénario que je privilégie.

Outre-Atlantique en parallèle, les marchés américains ont donné le ton, et ont donc passé une semaine similaire avec, comme bien souvent, une petite longueur d’avance. Si bien que la journée de vendredi aura été chez eux moins virulente
que par chez nous, marquant sans doute une pause légitime.

Je vous fais à nouveau part, ci-dessous, de mes points majeurs à surveiller sur l’indice principal de la place parisienne…

Niveaux clés et décisions stratégiques

Voici donc la mise à jour des niveaux clés qui doivent être pris en compte aujourd’hui, leur implication quant à l’évolution des cours, et ma stratégie :

Vers le haut :au-dessus des 3264 points, on peut s’attendre à un rebond allant jusqu’aux 3493 points après (ces niveaux correspondant aux retracements classiques de 38,2% puis 61,8% de la dernière jambe de baisse) ; en revanche, c’est toujours le palier des 3650 points qui joue le rôle de résistance majeure sur le moyen terme (combinaison des 76,4% de retracement et dernier overlap de court terme). En effet, tant que ce niveau ne sera pas clairement dépassé, il faudra continuer d’être prudent quant à l’éventuelle reprise de la nette tendance haussière de plus long terme.

Vers le bas :il faudra désormais attendre un franc passage sous les 3015 points puis le test du double bottom sur les 2900 points avant d’envisager la reprise baissière attendue. Par la suite, difficile de trouver un filet quelconque avant le fameux palier des 2400 points, sinon peut-être l’ultime ratio de Fibonacci de 76,4% qui nous mène sur les 2845 points environ et qui a déjà fait office de soutien.

Concernant ma stratégie maintenant: je vais donc continuer de surveiller de très près cette reprise en attendant très certainement un signal baissier plus franc pour me repositionner sur des lignes baissières afin de profiter de façon optimale du scénario anticipé. Evidemment, si jamais les signaux tournaient plus sévèrement dans le vert, je n’hésiterai pas à retourner ma veste et entrer sur des turbos Call adaptés.

Je vous rappelle que de tels marchés offrent la possibilité de réaliser des gains allant de 50% à 150% en quelques heures ! Libre à vous de vouloir en profiter. Pour ce faire, encore une fois, n’hésitez pas à nous rejoindre, sinon vous renseigner, en cliquant ici.

A bon entendeur…

Marc Dagher