Dimanche, Maurice Lévy et John Wren, P-DG respectifs de Publicis et Omnicom, deux géants de la communication, annonçaient le mariage de leurs deux holdings qui doit être finalisé, au plus tard, au premier trimestre 2014. En donnant naissance à Publicis Omnicom Group, coté à la fois à Paris et à New York, cette fusion permettra au groupe de devenir le leader incontesté de la publicité loin devant l’actuel chef de file, le britannique WPP. Fort d’une capitalisation boursière de 35 milliards de dollars, le groupe réunira, de surcroît, des agences aussi emblématiques que Saatchi & Saatchi, Leo Burnett, TBWA ou encore BBDO.

Cette fusion reste néanmoins conditionnée à l’accord des actionnaires des deux sociétés et des autorités de la concurrence de la France et des Etats-Unis. De nombreuses voix se sont déjà élevées pour critiquer la situation proche du monopole dont disposera le nouveau groupe. Outre-Atlantique, pas exemple, Publicis Omnicom Group représentera en effet pas moins de 40% des dépenses en publicité des télévisions nationales. Rappelons cependant que le marché de la publicité est très morcelé et que de nouvelles agences apparaissent tous les jours ; le feu vert des autorités de réglementation ne devrait donc pas être trop difficile à obtenir, mais deux obstacles majeurs se dressent à cet ambitieux projet :

  • Tout d’abord, le nouveau groupe devra faire face à une perte probable de clients du fait des conflits d’intérêt que cette fusion pourrait faire naître. Tandis que Omnicom gère la publicité du groupe Pepsi, Publicis dirige celle de son rival, Coca-Cola.
  • Ensuite, si ce mariage a été présenté comme « une fusion entre égaux », les disparités dans les cultures d’entreprise des deux groupes sont, elles, bien réelles et importantes et pourraient entraver la mise en place d’une véritable synergie. Omnicom ayant ainsi toujours été gérée de manière très décentralisée, au contraire de Publicis.

 Quoi qu’il en soit, ce mariage apportera de nombreux avantages à la nouvelle holding. Les réseaux d’agence, la palette de services offerts et la couverture géographique élargie permettront d’accélérer la croissance et ce d’autant plus que le nouveau groupe profitera d’économies d’échelles qui devraient aussi suffire à compenser l’impact négatif lié à la perte de clients. De plus, Publicis Omnicom Group disposera d’une telle puissance de frappe que la holding sera à même de négocier des tarifs plus avantageux dans la presse et la télévision et de résister à Google et Facebook qui maîtrisent largement la publicité sur internet.

 Ainsi, les analystes de chez Morgan Stanley et Barclays se montraient très optimistes quant aux résultats d’une telle fusion, en réaffirmant, mardi, leur recommandation de « surpondérer » sur Publicis.

(…)

 Maintenant, il nous paraît intéressant de voir ce que l’étude graphique de ce nouveau géant de la communication nous apprend…

 De nouveaux records historiques…

DT_NL_130731_PUBLICIS

 Une vue d’ensemble sur ce graphique depuis les années 2000 nous montre :

  • La grande phase corrective qui a prit place jusqu’au point bas d’octobre 2008, en trois temps traditionnels, avant de donner suite à un mouvement haussier net et sans bavure.
  • Le début d’un décompte en cinq vagues dans ladite hausse actuelle (nous serions donc au cœur de la vague 3 qui peut être en extension, et souvent la plus longue).
  • Le récent dépassement du précédent plus-haut historique de mars 2000 qui offre un potentiel d’appréciation conséquent et valide notre scénario optimiste.

 Du coup, nous sommes actuellement dans une vue de court terme assez délicate, puisque nous n’avons pas beaucoup de repères (typique des configurations en plus-hauts historiques) et que, de surcroît, la topographie des cours tels qu’ils sont en ce moment ne permet que d’affirmer une chose : de nouveaux records sont attendus sur le moyen-long terme, reste à savoir avec quel timing exact.

Pronostic et niveaux à surveiller

Comme on vient de le dire, un peu trop d’incertitude sur le très court terme. Cependant, sur le plus long terme, tant que le point pivot situé sur l’overlap clé des 39€ n’est pas nettement enfoncé, nous gardons un biais résolument haussier sur la valeur Publicis. Aussi, après un test de ma zone des 70€ et sans écarter une pause intermédiaire (possible vers les 50 €), de nouveaux records sont attendus en direction de la zone majeure psychologique des 100€ le titre.

 Alternativement cependant, le franc passage sous les 39€ serait de mauvais augure pour notre scénario et il faudra alors revoir notre analyse avec une possibilité de correction plus conséquente, voire un nouveau retournement baissier ? Nous aurons, rassurez-vous, le temps de revenir sur notre analyse d’ici là, et si besoin.

Stratégiquement, comment faire ?

 Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

 De plus, il existe des turbos permettant d’intervenir sur la valeur Publicis chez plusieurs émetteurs, offrant ainsi un choix de barrières avec une palette d’effets de levier assez large.

 Pour l’heure, laissez-nous vous présenter les bilans 2013 mis à jour de chacune de nos trois formules de notre service de conseils clés en main DT Turbo :

DTT_BILANS 2013

Des tableaux qui se passent de commentaires !

 Nous rappelons d’ailleurs à ce sujet que nous affichons en permanence et en toute transparence ces performances sur la page d’accueil de notre site Dagher Trading et que nous restons le meilleur service de conseils sur turbos en France.

 Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

 Nous vous remercions par ailleurs de votre confiance renouvelée et ferons tout pour continuer à vous satisfaire.

A bon entendeur…

Marc Dagher

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com