Pernod Ricard est un groupe français spécialisé dans la création et la commercialisation de vins et spiritueux. Lors de la fusion entre Pernod et Ricard, en 1975, l’entreprise n’était que le septième groupe de spiritueux en France. S’ensuivit alors une large période d’acquisitions par le groupe, lui permettant de disposer d’un large éventail de marques et de devenir ainsi le deuxième groupe mondial dans son secteur d’activité.

La publication des résultats du troisième trimestre 2013-2014 en avril dernier a révélé quelques difficultés pour le groupe Pernod Ricard. Celles-ci semblent particulièrement dues à un marché chinois en net recul sur le spiritueux, mais aussi, selon les dires de son directeur général Pierre Pringuet, à un « effet devises très défavorable ». Ainsi, les ventes en Asie ont reculé de 9% par rapport au même trimestre de l’année précédente, pour un chiffre d’affaires global en diminution de 7%. Toutefois, le groupe assure avoir déjà anticipé cette détérioration des recettes, et table d’ores et déjà sur un rebond de l’activité chinoise d’ici 2015. Ces bonnes anticipations permettent à Pernod Ricard de valider ses objectifs annuels et de rassurer les investisseurs quant à un maintien de l’activité et des perspectives de croissance du groupe.

Ce-dernier peut aussi compter sur une croissance externe toujours plus pertinente. En effet, les dernières acquisitions dans le domaine viticole lui permettent de compenser la mise à mal du marché des spiritueux. De plus, le renforcement de l’éventail de marques américaines vient combler les difficultés que peut rencontrer le groupe sur certains marchés émergents. Ainsi, l’acquisition du californien Kenwood lui permet de renforcer sa gamme de vins locaux, mais également de durcir sa force de frappe commerciale sur le nouveau continent.

« La marque s’intègre parfaitement dans la stratégie multi-origines de notre portefeuille. […] Ce ne serait pas anormal de penser que nous ferons d’autres opérations de ce type » précise encore Pierre Pringuet.

Maintenant, il nous paraît intéressant de voir ce que l’étude graphique nous apprend…

Un très bon signal d’achat moyen terme !

DT_NL_140520_PERNOD

Comme on peut aisément le voir sur le graphique ci-dessus, le titre Pernod Ricard évolue, depuis fin 2008, au sein d’un large canal ascendant dont les bornes inférieure et supérieure ont été testées avec succès à de nombreuses reprises, ce qui confère à la figure une pertinence intéressante à surveiller.

Aussi, l’un des premiers indicateurs positifs est le double rebond sur la borne de soutien en février et mars derniers. Par ailleurs, on constate au sein de ce large canal que les cours répondent très bien aux figures dites « de continuation » avec tour à tour des triangles (en gris) ou des drapeaux (en bleu ciel) : figures qui, comme leur nom l’indique, engendrent à leur sortie un mouvement qui va dans la continuité de celui qui les précédait.

C’est donc à la faveur d’un nouveau et plus large drapeau que nous allons trouver notre second facteur positif qui contribue à conforter notre sentiment haussier immédiat : la nette sortie par le haut dudit drapeau (voir le cercle bleuté). Seul petit bémol à cette analyse : le RSI qui teste à nouveau sa zone de sur-achat autour des 70%

Pronostic et niveaux à surveiller

Tant que notre point pivot situé sur les 83,00 euros (borne inférieure du canal) n’est pas nettement enfoncé, une reprise haussière est donc attendue en direction de l’objectif de moyen terme situé sur la zone des 120,00 euros (borne supérieure). Scénario à confirmer toutefois par le dépassement de la zone de résistance intermédiaire située sur le seuil des 100,00 euros (dernier sommet et palier psychologique).

Alternativement en revanche, la franche cassure des 83,00 euros conduirait à une plus large détérioration avec un premier support situé sur l’overlap des 76,70 euros.

 

Stratégiquement, comment faire ?

Il existe de nombreux moyens de jouer les mouvements de hausse ou de baisse en Bourse. Vous le savez désormais très bien, celui sur lequel nous nous sommes spécialisés se tourne vers les turbos, produits dérivés à fort effet de levier, qui s’adaptent extrêmement bien aux principes de l’analyse technique grâce à leur principale caractéristique : à savoir la barrière désactivante. Vous pouvez, à ce sujet, lire ou relire notre « dossier spécial turbos ».

De plus, il existe de nombreux turbos permettant d’intervenir à la baisse sur le titre pernod Ricard. Par ailleurs, sachez que DT Turbo, en étroite collaboration avec les émetteurs en question, a désormais la possibilité d’obtenir des turbos sur commande, avec un délai de 24 heures seulement !

Pour l’heure, laissez-nous vous présenter les bilans 2013/2014 de chacune de nos trois formules de notre service de conseils clés en main DT Turbo :

 DTT_BILANS 2014

Des tableaux qui se passent de commentaires !

Nous rappelons d’ailleurs à ce sujet que nous affichons en permanence et en toute transparence ces performances sur la page d’accueil de notre site Dagher Trading.

Aussi, si vous souhaitez profiter de telles recommandations n’hésitez pas à lire notre brochure détaillée afin de bien vous renseigner (notamment sur les risques encourus) et, qui sait par la suite, à nous rejoindre en cliquant ici.

Nous vous remercions par ailleurs de votre confiance renouvelée et ferons tout pour continuer à vous satisfaire.

A bon entendeur…

Marc Dagher, avec l’aide d’Elie Cohen

www.daghertrading.com

https://www.dtexpert.com

Suivez-nous sur Twitter : @daghertrading